jeudi 24 février 2011

Printemps des Alpes


Voilà la signature du printemps dans les Alpes : belle promesse de fleurs, bien encapuchonnée ...

Ce matin, réveil blanc ... C'en est fini de la grosse neige lourde de l'hiver. Les flocons qui tombent sont légers, comme s'ils se sentaient coupables de refroidir la joie du printemps ! Premier coup d'oeil par la fenêtre :
Ouf ! Pas besoin de bottes pour aller chercher son courrier ...


Et celui là, pas bien réveillé, ouvre de grands yeux étonnés. Il n'a pas encore flétri sous le froid ...

Les crocus blancs essaient de mettre un peu de couleur - les pauvres !

 L'euphorbe courbe l'échine et seules le signalent quelques  flammèches vert jade

L'hortensia en a vu d'autres ... Il renaît au pied, sournoisement, au chaud sous la couverture blanche

Quant aux perce-neiges, elles font vaillamment leur boulot, sans rechigner !

Ainsi va la vie de la jardinière à 670 m d'altitude ! Tant pis pour la taille des rosiers, pour les feuilles pas encore ramassées, pour le compost à disperser au pied des gourmandes ... L'hiver n'a pas dit son dernier mot !

jeudi 17 février 2011

Brouillard du matin

Dans le brouillard triste, les mains en poche, le nez froid, admirer la silhouette des arbres, magnifiés dans cette atsmophère vibrante

Attendre l'arrivée du soleil - qui devrait être levé depuis deux bonnes heures déjà


Longues écharpes flottant derrière lui, le brouillard se dissipe à regret


Pourtant, la montagne étincelle déjà et le confirme : la journée sera belle.


Une dernière traînée, comme à regret,  et le printemps est là - pour aujourd'hui !

lundi 14 février 2011

Valentin

Le saint du jour a été abondamment évoqué dans la blogosphère ... Mon amoureux et moi, nous ne le fêtons pas ... Non pas que nous lui fassions la tête, ou que nous n'aimions pas les fleurs ... mais nous avons une fête plus discrète le 13 février. A l'époque où Valentin était très peu fêté, nous avions choisi cette date pour nous ... marier. Alors,


hier, nous sommes partis, main dans la main, chez le fleuriste, nous choisir un beau bouquet de fleurs, et nous nous sommes promenés toute la journée, dans la douceur du printemps ...

Bonne fête à tous les amoureux !

vendredi 11 février 2011

Centre Paul Klee


Architecte : Renzo Piano

Le Centre Paul Klee, à Berne, se veut "plus qu'un musée des beaux-arts, c'est un lieu qui invite à aborder avec plaisir l'art et la culture".


Et il faut dire qu'il y réussit. Si son architecture est spectaculaire, elle donne, dès l'arrivée, une idée du beau. Trois "collines" abritent quelque 4000 oeuvres de Paul Klee, ainsi que des archives importantes, que le musée se doit de mettre en valeur par des présentations innovantes.  Salles d'exposition, de concert, de séminaires, une section-animation pour enfants et adultes, tous les moyens sont réunis pour "faire profiter l'art et la culture d'aujourd'hui de l'impulsion que représente le potentiel créateur de Paul Klee".


L'exposition actuelle "Paul Klee-Franz Marc, Dialogue en images" met en relief l'amitié entre les deux peintres qui se sont rencontrés en 1912, lors des préparatifs de la deuxième exposition du Blaue Reiter, à Munich. Malgré des échanges parfois vifs, leur amitié ne sera interrompue que par la mort de Franz Marc, à Verdun, en 1916.

Franz Marc, Gazellen, 1913/1914
Les deux couples Klee et Marc se voient et s'écrivent souvent, et les deux artistes dessinent les cartes postales. L'amitié qui lie les deux artistes s'étend en effet à leurs épouses, Lily et Maria.


Paul Klee, Der Niesen, 1915
"C'est la couleur qui m'a pris. Je n'ai pas besoin de l'attraper"
(Paul Klee, Journal III, avril 1914)

Cette exposition m'a surtout intéressée pour son inscription dans le mouvement artistique de l'époque.   AvecKandinsky,  Macke, Jawlenski, Münter, le Blaue Reiter, Klee et Marc ont une réflexion artistique commune, malgré certaines divergences, politiques notamment.
La rencontre avec Delaunay amène  Klee à une nouvelle approche de la couleur et de l'abstraction, alors que Marc en a repris les idées dans des "représentations de couleur abstraites et de surfaces prismatiques".

Franz Marc, Gelber Löwe, blaue Füchse, blaue Pferd
"Sauvée par la matière, la couleur mènera une vie immanente selon notre volonté"
(Franz Marc, Les Cent aphorismes. La seconde vue, 1915)

Source : Guide d'exposition, Zentrum Paul Klee http://www.zpk.org/
Zentrum Paul Klee, Berne, Le Guide

vendredi 4 février 2011

Rivière


La rivière comme une promesse
La passerelle vers la liberté

Le pas souple sur le sol gelé, dans la présence des arbres , là haut, dans la brume


Bruissement des feuilles de chêne, craquement des bois gelés, clapotis de  la rivière.
Ivresse de la solitude.
.

Jeux d'eau, jeux de glace, sculptures éphémères

 

 Puis, un héron, peu farouche, mais seul, lui aussi


Dernier éblouissement avant la fermeture de la parenthèse


Simple plaisir

d'une pratique retrouvée : le bouquet, cueilli aux petites heures, que l'on soit dimanche ou un autre jour! Alchémille et rose ...