Avant la mer

Nous repartons dans la montagne et passons un petit col qui a des allures de grand ... avec ses montagnes enneigées, tout là-bas.

Les pins, seigneurs de ces Alpes du sud, jalonnent les petites routes qui s'ouvrent devant nous, au gré de nos envie et qui nous mènent à travers plateaux et ravins. Nous nous arrêtons souvent, pour un paysage,  pour une fleur entre aperçue, pour un pin plus beau, nous semble-t-il, que les autres ...

De petits villages s'égrènent, un peu endormis ... Là aussi, nous nous arrêtons, parcourant la rue principale, faisant le tour de la place de l'église ...


ou parfois, d'ailleurs, l'heure n'est pas la même, si l'on vient de l'ouest ou si l'on vient du nord!
Les gens se saluent ici, comme dans notre région, et ils n'oublient pas de saluer les étrangers que nous sommes, ce que j'ai rarement vu chez nous ! Leur amabilité accroît  notre sentiment de douceur de vivre.

Après bien des tours et détours, nous arrivons à Peillon, le village "déclencheur" de cette virée dans l'arrière-pays

Il est magnifiquement restauré, et nous nous empressons de nous faufiler dans ses ruelles, toutes prétextes à photos, dans l'enchevêtrement des maisons qui semblent s'agripper les unes aux autres, pour mieux résister à la pente ...

Pas âme qui vive, même pas de chats ... seuls deux garçons caracolant sur les marches se disputent et leurs cris se répandent dans tout le village ... Un marteau reprend son travail, et son tambour lent accompagnera notre balade un peu sinistre dans ce village mort, qui semble être n'habité que par des vacanciers estivaux !

Oh, la beauté était au rendez-vous, et nous avons aimé nous perdre, admirer les pierres, les architectures, une plante parfois, mais le sentiment de musée à ciel ouvert a perduré ...
A la sortie du village, nous admirions une clématite qui illuminait une tonnelle et la jardinière flattée est venue parler fleurs, vantant son jardin petit et très soigné ... Moment délicieux dans l'après-midi finissant, et tout d'un coup je réalisais que cette expert en fleurs et en vieilles pierres avait l'accent anglais !

Pas de mimosa à Peillon, mais ce n'est pas un mimosa qui fait le printemps :


Commentaires

  1. J'aime beaucoup le titre du ton billet. La mer semble en effet très loin de ce village dont tu nous retransmets bien l'ambiance! J'ai adoré la chute de l'accent anglais ! Je me réjouis de lire la suite de votre escapade.

    RépondreSupprimer
  2. Un chouette voyage à partager, c'est vrai que le soleil, les couleurs du sud ont un effet magique qui donnent envie d'été dans certains endroits moins en avance sur le printemps!
    J'ai vu que parfois le soleil fait des contre-jours malicieux!
    bonne semaine

    RépondreSupprimer
  3. En fait tous ces petits villages sont moins des musées a ciel ouverts que des cités dortoirs et des residences secondaires; la vie sur la côte est si chere que les gens remontent tout doucement vers les montagnes pour y habiter, ce qui , contrairement aux apprences , fait revivre les villages, remplit les ecoles et rouvre les commerces.Et puis , bien sur, il y a quelques anglais passionnés qui trainent par-ci, par-là..:)

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas le col de Tende ?
    En tout cas, le paysage montagneux ressemble beaucoup à celui que nous avions vu en franchissant ce col...

    RépondreSupprimer
  5. Il existe encore des villages où le temps prend son temps, ou la politesse persiste ...

    Bon séjour, chez nous en dépit de la douceur, le ciel est gris avant un WE estival, parait-il ...

    RépondreSupprimer
  6. je croyais aussi reconnaitre tende!jolies fotos!

    RépondreSupprimer
  7. L'arrière pays nicois est superbe et ressemble beaucoup à tes paysages. J'attends la suite pour découvrir le nom de cet endroit d'un trés grand charme.
    belle soirée jocelyne

    RépondreSupprimer
  8. Ce village est magnifique, tu donnes envie de le visiter...

    RépondreSupprimer
  9. Je suis perdue avec les blogs il y en a tant.
    Mais je viens d'ouvrir ta porte enfin je suis là dans ce superbe village de pierre.
    La photo du village est splendide je trouve. Donc je vais continuer mon chemin avec tes belles phoos. Merci pour ce post GINE

    RépondreSupprimer
  10. It's gorgeous place! Thanks for showing such a beauty:)

    RépondreSupprimer
  11. Quelle balade. Moi qui n'ai ni argent, ni temps pour voyager, je me délecte de ce périple dans un pays que je ne connais pas.

    RépondreSupprimer
  12. Tez lubię podróżować i oglądać różne ciekawe miejsca, ale ta opuszczona wioska jest dla mnie smutna i chyba wolałabym jej nie widzieć. Pozdrawiam

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !