Pissenlit

C'est un gros lourdaud, celui que l'on n'invite pas à la noce du printemps, le casse-pieds patenté : il met les pieds dans les massifs, ses feuilles font de l'ombre aux tendres myosotis, ses racines agrippent les rhizomes des iris, sa couleur enfin est inopportune et dérange l'ordonnance des pastels ... Pourtant, il débarque sans crier gare, comme un cousin rustaud ...


Ils sont légion, comme lui, qui n'attendent que l'occasion de venir se goinfrer dans les massifs enrichis d'engrais sélectionnés pour les fleurs délicates ... ils sont là, tout près ...

D'abord, bien sûr, on le snobe, on fait semblant de ne pas le voir, mais sans peur de la gouge vengeresse, il s'installe ... et on ne peut plus l'ignorer ! 
Mais déjà, sa franche nature, son optimisme, sa santé, nous font sourire ! 

On commence à lui trouver des qualités ... esthétiques. Il nous rappelle le soleil, il nous met de bonne humeur !
Et quand le déclin s'amorce, on le plaint presque ... pauvre trognon !

Alors, en une dernière entourloupe, il nous la joue fille des airs, pour mieux nous charmer et pour mieux se resemer en toute inconséquence ...

Quand la pluie aura raison de sa légèreté et de son innocence, nous le regretterons tout à fait!

Vous rappelez-vous vos jeux d'enfants, le goût amer-sucré, le chatouillis sur les lèvres ?




Commentaires

  1. Tu as réalisé là un bel hommage à une fleur toute simple que j'aime beaucoup!

    RépondreSupprimer
  2. Crois moi, en allant dans les prés tout à l'heure, je ne regarderai pas les pissenlits de même façon. Tu nous le présentes d'une si jolie façon, et ta dernière photo est si belle, originale, bref j'aime. Bon week end auprès des pissenlits et sous le soleil, et gros bisous

    RépondreSupprimer
  3. COUCOU
    j'adore tes photos et tu as des superbes idées je trouve. Car pour cette fleur simple tu as raison PHIL et bien tu viens de faire un superbe bouquet
    Magique
    Je pars mais avant je
    SOUFFLE
    BISOU GINE

    RépondreSupprimer
  4. Trés bel hommage posthume au pissenlit, posthume car chez moi je le déloge à la gouge afin d'être écolo mais quel travail, je le hais !

    J'écrivais à Magingi qu'il est joli dans les prairie mais vilain dans le jardin ...

    Fier de cette rime (!) je te souhaite un bon WE

    RépondreSupprimer
  5. Belle mise en valeur pour cette mal aimée. Et les jeux d'enfants, la dernière photo, je ne connaissais pas. Tout joli ! Demain je joue ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Un bien bel hommage à notre ami le pissenlit, dont on dit pis que pendre : "manger les pissenlits par la racine" n'est pas du plus délicat à son égard...

    RépondreSupprimer
  7. Belle hommage pour une fleur certes jolie mais un peu envahissante. en ce moment je fais la chasse comme Adiante à la gouge et e n'est pas toujours facile d'avoir la racine en entier. pourtant une omelette avec des boutons de pissenlits c'est un vrai délice.
    belle soirée jocelyne

    RépondreSupprimer
  8. le vagabond des prés, le mal-aimé, le pauvre hère, mais qui toujours nous illumine de sa jolie couleur, comme un clochard qui chante au bord des routes, heureux de son sort, parce que libre..

    RépondreSupprimer
  9. le pissenlit : ses fleurs , son évolution ... tout a du charme !
    belles photos Gine

    RépondreSupprimer
  10. I love them! It's one of my favourite views - the spring meadow with these amazing yellow flowers:)

    RépondreSupprimer
  11. Té, ce pissenlit tu nous en a servi toute une salade... Et c'était savoureux ! Bel hommage...

    RépondreSupprimer
  12. Quand je les arrache surtout dans la pelouse, je fais en sorte d'en laisser quelques uns même si je connais leurs méfaits. J'aime bien en voir quelques uns en fleur. D'ailleurs, ils n'ont pas tous ni la même tête ni les mêmes feuilles. Je suis très fière d'en avoir plusieurs variétés .. lol
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  13. Tu aurais pu dire qu'en Suisse on les appelle "dents de lion", c'est tellement plus joli que "pissenlit", même s'ils m'énervent quand ils poussent dans ma ciboulette, je les aime bien et j'en ai besoin pour nourrir ma tortue...

    RépondreSupprimer
  14. Trop fort tu n'as pas oublié nos jeux d'enfant !

    RépondreSupprimer
  15. Un beau billet pour cette malaimée ! La dernière photo, me rappelle de bons souvenirs et il me semble que le goût me revient en mémoire.

    RépondreSupprimer
  16. La dernière photo, j'adore !
    Quand je tonds mon m2 de pelouse, je contourne le pissenlit, mais uniquement quand il est en fleur, faut pas exagérer quand même.
    Gine, je t'ai Hawadisée sur mon autre blog sur les photos de ville ...... bonne journée !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !