Une courte apparition



Lors du nettoyage et de la consolidation de l'autel de la Nativité de la Cathédrale de Fribourg, une fresque du 14ème siècle a été mise à jour.



Il s'agit d'un trésor artistique et historique selon le Service des biens culturels. La construction de l'église a débuté en 1283 pour se terminer vers 1450. Cette peinture est daté de 1300-1350. On y reconnaît Saint Nicolas de Myre, saint patron de la ville, Abraham, Saint-Christophe et Saint-Maurice, l'autel en cachant pourtant une grande partie.
La presse romande a fait un écho considérable à cette découverte, et j'ai voulu voir ces peintures, et vous les montrer, avant qu'elles ne soient à nouveau cachées.



En effet, le retable va retrouver sa place. Pourtant, il est prévu de pouvoir le décrocher facilement pour montrer à nouveau ces peintures gothiques.
Est-ce le fait d'une apparition si courte ? J'ai ressenti beaucoup d'émotion en admirant ces peintures si anciennes dont les couleurs sont préservées.
Avant de quitter ces lieux, j'ai fait un détour dans la chapelle, pour admirer la lumière des vitraux de Manessier ... Fugacité de l'image.






Commentaires

  1. Un moment de grande émotion, on n'en doute pas. Merci de nous en faire profiter, nous qui ne la verrons jamais.

    RépondreSupprimer
  2. Impressionnant de voir à quel point la couleur est restée ! Merci de nous montrer ces peintures, puisqu'elles vont à nouveau être recouvertes.

    RépondreSupprimer
  3. J'adore la lumière des vitraux !

    RépondreSupprimer
  4. Découverte émouvante !
    J'aime le reflets des vitraux, je ne me prive pas d'en faire des clichés à chaque occasion...

    RépondreSupprimer
  5. Merci de cette découverte Gine!

    RépondreSupprimer
  6. Mais ce serait vraiment dommage de cacher de si belles peintures murales encore très colorées : ils veulent y donner un coup de peinture par dessus ? ou les cacher par autre chose ?
    Bravo pour la lumière capturée : elle aussi peint les murs de jolis reflets colorés tous les jours renouvelés

    Biseeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  7. j'aime la poésie de ton regard et tes photographies pleine de délicatesse ...un pur moment de douceur de venir sur ton blog , merci
    Véro des roses

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour Gine,
    Quel bel ouvrage et quel dommage de le cacher à nouveau par l'autel: ne pourrait-on pas déplacer l'autel et son retable, ou seulement le retable? La fresque a une grande valeur symbolique pour cette cathédrale.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !