Un jour couleurs

Après deux jours de pluie, où nous avions admiré le gris et le vert dans la Drôme, nous envisagions le chemin du retour, fatigués, gelés, grippés. 
Mais la Provence a plus d'un tour dans son sac, et dès l'aube, le ciel avait perdu le teint plombé des jours précédents. Quelques nuages sur fond de bleu pâle nous ont remonté le moral et redonné l'envie de vadrouiller dans les campagnes.
A la première halte au stand "Fruits" entre deux averses,  le rouge mouillé des premières cerises nous fit rire, comme la bonne humeur et le bagou du marchand. Avec le soleil qui s'installait, la joie était de retour. La petite route serpentait, on se sentait seuls, libérés, dans ce monde lavé, dégoulinant, et soudain:


Le souffle coupé: Ah ! Voilà qui nous changeait de la grisaille...
Plus loin, entre les arbres, des couleurs prometteuses nous attendaient: les carrières d'ocre, une des haltes envisagées

Colorado de Rustrel
Nous laissons la voiture pour faire quelques pas et c'est le dépaysement complet. On chemine sous les arbres, on admire quelques fleurettes, on écoute le chant d'un oiseau, on entre doucement dans le domaine de l'étrange. Du blanc, du rouille, du jaune, du brun... de l'ocre quoi! 


Des collines qui n'ont rien de la douce France. On dirait le Mexique... La dureté minérale de la lumière ne nous détrompe pas. D'accord, pas de cactus, mais des arbres accrochés à la pierre, nanifiés ou très jeunes. Sur nos doigts curieux, la poudre rose, si fine, reste accrochée et tache les caoutchoucs des objectifs...


Une parenthèse exotique, une balade étrange, la jubilation de la découverte, malgré le flux touristique: le lieu doit être infernal en été ! Mais c'est vrai que tant de beauté ne peut être réservée à quelques privilégiés.

Plus loin, c'est un autre lieu qui nous offre la couleur:  Les jardins de l'Abbaye de Valsaintes, à Simiane la Rotonde. Des roses, des roses et des roses, dans un fouillis de plantes vivaces, annuelles, vagabondes, un jardin comme je les aime :


Et enfin, dans l'église simple et émouvante, aux murs blancs 


Un jour très coloré qui a amplement justifié cette petite virée dans le sud... et dont le souvenir nous permet de supporter les pluies de cette dernière semaine!

Commentaires

  1. Contente pour vous deux que l'escapade se soit terminée sous un ciel plus clément. Quelle bonne idée de nous faire partager ce retour aux couleurs chaudes une fois la grisaille passée.

    RépondreSupprimer
  2. Il suffit de retrouver toutes ces couleurs pour se sentir bien à nouveau et la nature, les fleurs sauvages, les arbres et la terre nous apportent cette flamme de bonheur simple !
    J'ai cru un instant que tu étais vers chez moi, les Alpilles, le Lubéron...
    Cette terre rouge, ce petit colorado il y en a un à Roussillon.
    Les champs de coquelicots, si beaux il y a 4 semaines, sont terminés maintenant dans la vallée des Alpilles.
    Belle escapade avec toi
    bises
    Danielle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! nous ne sommes pas passé bien loin, dans notre errance, de village en village ... que du bonheur !

      Supprimer
  3. Ah l'ocre de Rustrel! J'ai voulu y aller lors de mon récent séjour mais la pluie a eu raison de mon enthousiasme! Merci pour tes photos :)

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau bouquet de couleurs!ça rechauffe les yeux et le coeur, et ça met de bonne humeur!

    RépondreSupprimer
  5. Un jour comme je les aime, de ceux qui remontent bien le moral !

    RépondreSupprimer
  6. Ton champ de coquelicots me fait rêver!!! Merci pour ces beaux paysages colorés. Bon weekend!

    RépondreSupprimer
  7. magnifique toutes ces couleurs qui donnent envie d'attraper les tubes et les pinceaux

    RépondreSupprimer
  8. C'est sous ton article "tulipes" que j'ai aperçu dans le petit cadre des articles publiés celui-ci. j'ai été attirée par les couleurs et je suis ravie d'être venue jusque là. Ce bain de couleurs est extraordinaire et fait un bien fou en cette période où tout est si humide et gris chez nous.
    Cette escapade provençale m'a fait rêver....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !