Roadmovie I

Une journée où le temps était mi-figue, mi-raisin. Une envie de s'évader, d'aller au-dessus des 1500 mètres arpentés ces jours derniers ... et, cela ne vous étonnera pas, d'aller admirer quelques fleurs alpines. Franchir les 2000 mètres, et un peu plus ... pas difficile à trouver en Suisse. Alors, avec l'envie de conduire de l'un, et l'envie de nature de l'autre, il fut vite décidé de faire quelques cols! Le grand classique des motards, c'est les cols en boucle. Mais nous ne voulions pas présumer de notre enthousiasme à rouler, et surtout je voulais avoir le temps de quitter la voiture et de voir quelques alpages, nous décidons de partir sur le Col du Susten (B)




La première halte, le premier café avant la montée, au soleil, tranquilles, face à une ancienne ferme typique : comme nous étions déjà loin de "chez nous".


Mais après quelques tunnels et quelques lacets - plaisirs du conducteur - nous commencions à nous exclamer devant tant de rochers et de merveilles. Les arrêts se multiplient, chaque contour nous dévoilant de nouvelles perspectives.


En contrebas, la vallée semblait vierge de toute pollution et de toute civilisation, enserrée au   pied des montagnes, apparence qui contredisait ce que nous venions de traverser...


Comment résister à l'appel du petit chemin qui s'ouvre sur la gauche ? Et toutes les fleurs sont au rendez-vous, un peu parsemées au début, mais nous découvrons rapidement un jardin naturel alpin ...


Les Rhododendrons sont déjà passés, quelques fleurs encore. Le trèfle, l'arnica et la campanule sont partout, émaillant les prairies non foulées, ni par le bétail, ni par le touriste.


Les torrents cascadent partout, empruntant parfois le chemin, en minces ruisselets qui rejoignent plus bas le cours tumultueux. Le spectacle est grandiose, on se sent happé par le haut, on a envie de continuer, encore et encore, jusqu'aux nuages.


Je ne vous parlerai pas des cols eux-mêmes, encombrés de voitures, de motos, de cafétérias, de bâtiments abandonnés : ils sont tous les mêmes. Leur seule utilité est justement de pouvoir y parquer en toute sécurité pour les autres usagers et de pouvoir s'en éloigner à pied suivant les nombreux sentiers qui sont rarement empruntés plus loin que les cent mètres qui les séparent de la route. Histoire de photographier fifille perchée sur un rocher ...
Le retour en plaine est vertigineux, les oreilles bouchées. Impossible d'éviter la colonne des vacanciers qui passent le Gothard pour aller voir le soleil en Italie. Pendant que nous lambinions, nous avons pris le temps de détailler les falaises imposantes, jardinées par la nature, chef-d'oeuvre d'un maître japonais inconnu...


Ce fut notre premier col de la journée, notre premier 2000 : 2276 m.  Nous décidons de déjeuner à Andermatt (C) : ce fut très touristique et pas du tout gastronomique...
 A suivre...

Commentaires

  1. Quelle bouffée de fraicheur!et quel plaisir de quitter les endroits bondés pour decouvrir de telles merveilles apres seulement qq efforts!
    Je suis contente que la plupart des gens aient l'instinct gregaire, ça permet de savourer tranquilles des endroits moins frequentés. J'espère que tu nous montreras la suite.. :o)

    RépondreSupprimer
  2. Franchement si tu savais comme tu me fais plaisir. Un peu de rafraichissement. Ici c'est sec, mais sec, il y a que la mer qui soit mouillée. Jolie promenade champêtre et alpine un petit régal pour les yeux. Belle promenade "On the road again". Bisous

    RépondreSupprimer
  3. Merci Gine de partager ta balade! Comme toi j'ai souvent envie de m'arrêter et il m'aurait fallu plusieurs jours pour accomplir cette boucle...

    RépondreSupprimer
  4. C'est le genre de sortie que nous aimons faire avec mon époux. franchir les cols, monter descendre puis remonter. Ton voyage m'a comblé, tu nous a décrit les moindres détails de la flore, des plantes que j'aime découvrir dans leur habitat naturel. Je ne fais que regarder aussi pas question d'y toucher. La nature montagnarde est superbe. beau voyage.
    Belle soirée jocelyne

    RépondreSupprimer
  5. Belle balade. Ça fait beaucoup de choses dans une même journée :-). Les fleurs de montagne et la prairies alpines me font toujours rêver.

    RépondreSupprimer
  6. photos fabuleuses ! je t'envie sans vraiment t'envier tout simplement parce que mon homme ne peut pas aller en altitude, pas plus de 1500m, (ça clos le débat) ! Mais j'avoue que parfois j'ai quand même envie de retourner en montagne, j'y ai passé de très belles vacances d'été (Alpe, Pyrénée ... le mieux la Lozère) ! Et j'y ai découvert tellement de fleurs... pffou... de beaux souvenirs !
    Bonne journée
    Lydie

    RépondreSupprimer
  7. Pour une expo en Italie, j'ai traversé la Suisse, six fois, à des périodes de l'année différentes, elle est vraiment très belle mais ce qui m'impressionne le plus c'est la période du dégel, des torrents d'eau qui dévalent les montagnes, incroyable. !

    RépondreSupprimer
  8. de ce beau road movie du petit chemin du grnd horizon et de l'air pur le nez dans les fleurs
    superbe pour une ancienne alpiniste c'est du kiff pur alpes. merci du partage emerci

    RépondreSupprimer
  9. Magnifique balade Gine qui me fait gouter au plaisir de parcourir beaucoup plus de kilomètres que je ne le ferais à pied. Jolies photos, vues admirables... je m'en vais signer ton billet suivant :)

    RépondreSupprimer
  10. merci de partager cette magnifique ballade tu nous fais vraiment vibrer ,les photos ajoutent un plus à la suite de la ballade quand au retour on peut partager le plaisir du jour. Dame nature est une bonne jardinière suhaite lui le bonjour de ma part qui suit dans ma jolie campagne les pieds bien en terre ferme la hauteur pour moi pas trop ah ah chacun ses trucs

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !