dimanche 28 octobre 2012

Entrée dans l'hiver

Dimanche d'octobre... Dans mon sommeil, j'ai entendu le vent secouer furieusement les rideaux tandis que le froid essayait de pénétrer dans ma couette ... et le matin, le spectacle était là, impressionnant


Tout de suite, j'ai su qu'il faisait  un froid de canard,


c'est  la goutte au nez que j'ai fait le tour du jardin - je n'étais d'ailleurs pas la seule!


Les pommes n'ont pas fini de mûrir


mais  la douleur au bout des doigts, l'onglée, m'a dissuadée d'aller en cueillir ... Je me sentais comme ce pauvre fuchsia.


Un grand frisson glacé m'a parcouru l'échine et convaincue de revenir sur mes pas


pour faire le premier feu de la saison, en brûlant traditionnellement le bouquet de fleurs séchées qui a garni la cheminée pendant la belle saison.


L'hiver est là ! Mais m'y habituerai-je un jour ? Pour moi, il arrive toujours trop tôt, et dure toujours trop longtemps!

samedi 27 octobre 2012

Un bouquet pour un dimanche / 10

Le dernier bouquet de la saison du jardin, cueilli vendredi, juste avant de déterrer les dahlias dont les feuilles étaient déjà noircies par les gels nocturnes ...
La neige, depuis, alourdit cosmos, gaillardes, fuchsias et géraniums ... C'est la fin des fleurs à bouquet jusqu'au printemps. Mais ce ne sera pas la fin des bouquets. Impossible de ne pas avoir une corolle dans la maison...
Un dernier feu d'artifice, des dahlias plus petits, moins ronflants, mes préférés ...


D'un peu plus près, malgré l'absence de parfums (et de lumière pour la photo!)



Dans une coupe oblongue en verre mauve faite pour soutenir les tiges faibles et cassées, comme un nid...
Bon dimanche à tous !

vendredi 12 octobre 2012

Au bord du lac

Un jour d'accalmie dans l'automne pluvieux, un après midi doux, presque ensoleillé ... Choisir un banc au bois chauffé par l'éclaircie précédente, sur le quai,  les yeux dans le bleu, dans la lumière.
Suivre l'inclinaison lente d'une voile, dans la brume qui vibre.


On plisse les yeux, on parle à voix basse, on jouit du calme du lac et du ciel, et immédiatement le souvenir des tableaux tranquilles d'un familier du lac, qu'il a peint à maintes reprises: le peintre vaudois François Bocion (1828-1890).

F. Bocion, image trouvée sur le net
La même lumière douce, la même eau calme, annonçant la pluie...


Un léger frémissement, le ciel et l'eau se rident de concert, et nous commentons les éclairages tantôt sur le lac, tantôt dans le ciel. En un temps très court, tout change : les nuages s’entrouvrent,


les montagnes apparaissent, imprécises, encore enveloppées de leurs écharpes. Aucune barque ne vient troubler le paysage, à peine quelques mouettes...


L'impression de déjà vu, de retour dans le passé...

F. Bocion, image trouvée sur le net
L'ambiance au bord de l'eau semble immuable depuis le temps du peintre ...
A l'ouest pourtant,  le ciel contredit la prédiction de l'eau trop calme annonçant la pluie...


lundi 1 octobre 2012

Talents

Des blogueuses talentueuses... il y en a un tas, me direz-vous! Oui, c'est vrai, c'est un délice de se promener sur la toile, dans la diversité des créations, d'y découvrir les couleurs, les formes, les délires! Mais quand la fibre artistique se double d'une connivence amicale, le plaisir est à son apogée.
Mon été fut artistique par les oeuvres que j'ai pu choisir parmi celles de trois blogueuses auxquelles va toute mon admiration.
Je vous laisse admirer leur travail, par ordre d'adoption et d'arrivée chez moi

Un collage floral de Zak'O, 
Froufrou, collage de Zak'O
 dont deux détails montrent l'assemblage créatif, donnant vie à de nouvelles formes.















Un paysage de Elfiplein de surprises
Fourmiz XII , de Elfi

 Sous la terre, sous la tôle, une fourmi vit sa vie... Précision du détail, rugosité de la matière.


un bouquet de fleurs de Norma 
Norma C. , Bouquet, Costa dei Fiori
L'or qui sublime les pigments et la couleur, une forme abstraite, très évocatrice.


Éclectique, me direz-vous? Pas à mes yeux : les trois oeuvres parlent de choses qui me sont proches : matières, paysages, fleurs, nature. Deux d'entre elles m'ont été offertes par  des personnes chères à mon coeur,  et pour la troisième, je me suis permise une petite folie : me faire un cadeau.  Le bel été est entré dans ma maison et je vais en profiter tout l'hiver. Merci les artistes !

Vespérales

Au soir, les blancs nuages voguent au-dessus de "mon arbre" sans inquiéter les corneilles glaneuses presque furtiv...