mardi 31 janvier 2012

Mimosa

Depuis toujours, un plaisir de l'hiver, c'est le mimosa ! Pas un mois de janvier sans un brin de ce condensé de bonheur !

Rien d'extraordinaire, pensez-vous ! Et pourtant, au milieu de l'hiver, dans le froid, la neige, comme aujourd'hui,  c'est un froufrou de frivolité et de volupté ...

L'action annuelle du Mimosa du bonheur est incontournable en Suisse, les vendeurs sont partout, tout emmitouflés, gardant au chaud sous la table, dans de grands cartons, les houppettes précieuses et délicates.
Bien sûr, c'est une bonne action, mais  pour une autre fleur, le sentiment d'acquérir un peu de bonheur ne pourrait être si intense.

Faire le voyage juste pour voir les arbres en fleurs ... un rêve réalisé ! Les quelques brins achetés n'ont pas l'opulence, ni la vigueur des fleurons méditerranéens ...
2009 - Tanneron
Pourtant, mettre son nez dans la poudre jaune, respirer doucement ... léger chatouillement, plume rigide de la feuille, et petit sourire caché.



 -  Oh ! J'ai du jaune sur le nez !



jeudi 26 janvier 2012

Paysages autoroutiers

En route ! J'adore le moment du départ, quand le plein est fait, que la route semble se dévider devant moi, promesse de découvertes et de liberté ... Mais, l'autre jour, à la faveur d'un parcours autoroutier, par un temps changeant, vous savez, un de ces temps à giboulées, un temps de mars, j'avais un sentiment tout différent ! Ce n'est pas que la joie du voyage n'y était pas, non, au départ je me réjouissais de faire le trajet,  connu mais varié.
Pourtant, en regardant à travers les ondées le paysage qui filait, je me suis posée la question : "Est-ce vraiment aussi beau que je le crois ?" En effet, que voit-on exactement, assise dans une voiture ?


Sacré premier plan ! Pas très varié ... et ces talus qui vous enserrent ... difficile d'en faire abstraction. Pourtant, lorsque je pense à ce trajet, je pense aux montagnes, au fleuve qui longe l'autoroute, à la forêt de pins ... Je sais, j'ignore volontairement les zones industrielles, passage pourtant obligé. Mais que la "campagne" ressemble à ça, comment puis-je l'avoir oublié ?


En fait, voulant croire au bonheur du voyage, je ne vois que ce qui m'intéresse ! et d'un paysage abîmé, je ne retiens que le beau. Je crois voir une montagne et un ciel magnifiques,


alors que la vision panoramique m'offre un tout autre spectacle :


Mon oeil ignore les bords moins flatteurs ...Je "rogne" ma vision, je zoome, je focalise : je joue à la photographe !
Heureusement, par le toit vitré de la voiture, aucune interférence - si un avion ne vient pas troubler la belle ordonnance des nuages !


Cela ne va pas m'enlever le plaisir de la route, tout au plus verrai-je d'un oeil un peu plus critique les régions traversées ... Mais au fond de moi, je souhaite pouvoir encore ignorer le moche, pour ne me souvenir que du beau - ce qui me permettra d'aimer le voyage, longtemps !

mercredi 18 janvier 2012

Grigris

Etes-vous supertitieuse ? Moi ? Non, non, pas du tout ! Pourtant ... en mettant de l 'ordre sur mon bureau (c'est le début de l'année !), je suis tombée sur un nombre impressionnant de petites choses "que j'aime", que je ne jette pas, que je déplace, à gauche, avec les crayons, les ciseaux, non, plutôt à droite, comme presse-papiers, pour faire joli, pour les voir ...

Ainsi cette boîte de pastilles à la menthe achetée dans je ne sais quelle brocante et la boîte  de conserve de Grèce, plus moderne. Elles m'accompagnent, légères, mobiles, inutiles, aimées ...


J'aime les objets "naturels" que je ramasse lors de mes balades, comme ce presse-papier  pavé, usé par je ne sais plus quelle rivière ...


et cet ange-oiseau, façonné par l'Atlantique, trouvé sur la plage ....


Certaines de ces amulettes viennent de ma jeunesse, comme ces aiguilles de porc-épic, ramassées dans une savane dont je me rappelle encore l'odeur et la couleur.  Le pendentif caméléon m'est familier, mais j'ai oublié le pays, le marchand et le marché ... C'est juste une figure qui a accompagné mes années sahéliennes. Comment ne pas les associer à une rose des sables, reçue d'une amie des années plus tard  ?


Ce sont des bricoles, je ne les regarde pas tous les jours, mais j'aime les prendre en mains, les caresser, ce sont "mes" objets. J'y ajouterai le marron annuel, ramassé en octobre, en général loin de chez moi, mais qui ne quitte que rarement mon sac; un bout de verre usé par le Golfe de Corinthe; une graine plate et lisse comme un galet, cadeau ramené du Bénin; une pierre semi-précieuse dont j'aime le toucher satiné; le bois de cade, dont c'était la mode  il y a plusieurs années, et qui a perdu son parfum résineux qui m'avait séduite.


Tout un fatras, auquel je tiens ! Je ne peux pas m'en débarrasser, moi qui ai la réputation d'une "grande jeteuse" : je soutiens qu'on ne doit pas garder les objets que l'on n'utilise pas régulièrement. Mais là, je faillis sans fausse culpabilité à ma profession de foi et je me trouve plein d'excuses ...


lundi 9 janvier 2012

Merci, tout simplement

Ma semaine commence bien !
C'est un lundi gris, triste, où il a fallu se secouer ne serait-ce que pour sortir faire quelques courses ... Mais, VENETIAMICIO, a décerné à Djinns et Jeans, le


et c'est le soleil de la journée ! 

Merci à celle dont je suis régulièrement les balades dans Venise et qui fait revivre heureusement la ville dans ma mémoire. Je lui dédie cette étude sur les couleurs ...



A mon tour, de remercier pour leur fantaisie et pour le plaisir que j'ai à lire leurs billets, dans le désordre et puisqu'il n'en faut que cinq,

Dame Kali, Kali's Club
Dame La Fée, La Fée des Bois
Amartia, Mes Instantanés

Je leur demande, pour respecter la règle du jeu, de
1. recopier le logo sur son blog - 2. citer la personne qui décerne l'award - 3.  prévenir les cinq personnes nommées.

samedi 7 janvier 2012

Rétrospective 2

Les derniers mois de 2011 furent moins insouciants, mais j'ai eu la chance de pouvoir faire quelques échappées !

Juillet - j'aurais bien voulu sauter ce mois dans ma vie ... alors, juste une rose, pour le baume au coeur.


En août, j'ai arpenté ma ville, fuyant presque la nature et ses paysages lénifiants, essayant de trouver un peu de poésie dans les lieux fréquentés quotidiennement ...


En septembre, l'Atlantique m'attendait ... Oléron, bien sûr, puisque je m'y rends chaque année, et la Baie de Somme, visitée sous un crachin digne de sa réputation. Découverte de la région, des villes côtières et de paysages grandioses - ici Ault.



Octobre. En automne, le Lac Léman est gris ... Je m'y rends souvent, il fait partie de ma vie, je ne pouvais que vous le montrer, car je l'ai côtoyé toute l'année ...


En novembre, encore du soleil et du beau temps pour un voyage coloré dans le Beaujolais ... Promenades avec les amis, exposition à Lyon, beaujolais nouveau, un programme de long weekend comme je les aime !


Début décembre, Barcelone m'accueille, avec la folie Gaudi - ici le Parc Güell. Une fois encore, retour sur une ville visitée dans ma jeunesse, de très belles découvertes et l'envie d'y retourner ...


Et puis, les fêtes sont arrivées ... Et puis la fin de l'année. Et ça y est : on est en 2012 !

vendredi 6 janvier 2012

Rétrospective 1

Commencer l'année par un regard en arrière, ce n'est pas vraiment mon style. Mais en reprenant mes photos pour classement, j'ai eu envie de vous faire partager mes émotions, mois après mois.

En janvier, je quittais Venise retrouvée après tant d'années, avec la certitude que je ne laisserai plus passer autant de temps avant d'y retourner ...


En février, beaucoup de balades dans ma région. Soleil et grand froid ... Ici, le Lac de Gruyère ...


En mars, besoin de sud, de douceur, petite escapade dans l'arrière pays niçois méconnu, et découverte de petits villages ensommeillés : Peillon qui se chauffe au soleil de l'après-midi.


En avril, le jardin commence à prendre son rythme de croisière, et les premières associations de couleurs me ravissent ... Quelques petits excursions, de droite, de gauche, mais mon chez moi devient "ça m'suffit" ...


En mai, le mois des fleurs, c'est encore au jardin que je passe mon temps, il fait beau, les fleurs ne souffrent pas de la pluie ... Je fais du travail "joli" de jardinière : couper les fleurs fanées, faire des bouquets, grattouiller   ...


En juin,  après ce temps de pause dans les voyages, je réalise un vieux rêve : voir Délos, l'île d'Apollon en Grèce. Mykonos fut une découverte : je n'imaginais qu'un lieu si touristique puisse avoir autant de charme, hors saison ! Et je ne fus pas déçue par Délos, grandiose ...


Pas de bilan : juste la collecte des plaisirs et des instants de bonheur de ces six premiers mois !

Simple plaisir

d'une pratique retrouvée : le bouquet, cueilli aux petites heures, que l'on soit dimanche ou un autre jour! Alchémille et rose ...