Mon calendrier en mars

L'Incontournable de tous les calendriers suisses : Le Cervin!
Le cadrage de cette photo me rappelle des souvenirs, non pas de cette montagne mythique que je n'ai découvert que très tardivement - finances obligent - mais bien du mazot du premier plan. Comme beaucoup d'autres, ma famille, chaque été, "montait aux mayens", villages traditionnels d'estivage du bétail  pour profiter de l'air pur et de la fraîcheur de la montagne. Il n'était alors pas encore question de passer des vacances à la mer...
Le Cervin semblait bien éloigné de nos montagnes, mais le raccard ou le mazot faisaient partie du paysage.
C'est un grenier en bois, en général modeste, à l'écart de l'habitation et parfois regroupés en petits hameaux. L'insertion de la grosse plaque de granit empêchait souris, rats et autres rongeurs d'y accéder.

Mont Cervin par Leander Wenger
Il m'était tant familier que je n'y prêtais guère d'attention... sauf au moment de la fenaison. On ouvrait les portes et les gros ballots étaient entassés dans un tourbillon d'herbes et d'insectes. Je détestais faire les foins, mais j'aimais me réfugier dans la pénombre poussiéreuse et accueillante, une fois le gros du travail terminé.

Zermatt
Zermatt
Ce n'est qu'une fois adulte que je découvris Zermatt et le Cervin, tels qu'imaginés. La légende n'a pas pâli, la montagne est bien aussi resplendissante que sur les images de calendrier et les tableaux des peintres du dimanche!


Commentaires

  1. J'ai des souvenirs de fenaison à Novel et à Lugrin, de l'autre côté du Lac Léman..Je me souviens encore de l'odeur enivrante, de la chaleur.. Tes photos sont magnifiques! Ce post m'apprend beaucoup de vocabulaire au sujet de choses que j'ai vues mais dont j'ignorais le nom;Et je ne peux pas m'empêcher de penser aux livres de Johanna Spiry, ne m'en veux pas! :o)

    RépondreSupprimer
  2. Une belle histoire, que je découvre dans tes lignes, et une montagne "magique"...
    Très belle soirée, Gine, amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas ces greniers, merci pour la petite histoire, bonne journée Gine :)

    RépondreSupprimer
  4. Je dois dire que comme image d'Epinal, le photographe de ton calendrier a fait fort en cadrant le Cervin ainsi. Pour moi, cette montagne restera toujours liée à la boîte des crayons de couleurs Carand'ache.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !