mardi 26 novembre 2013

Papiliorama

Pour fuir l'hiver et le froid qui me transperce, j'ai une recette bien à moi, que je vous ai déjà expliquée ICI
Hier, je suis retournée dans cette serre splendide, et sous prétexte photographique, j'ai fait une cure de chaleur, bien sûr, mais aussi de couleurs!
La différence de température m'a d'abord permis de voir le jardin dans les brumes de chaleur comme dans les forêts primaires et c'est dans un silence ouaté que les papillons frôlent les visiteurs... quand ils ne viennent pas carrément les butiner. Habit rouge de Guerlain semble être une senteur à leur convenance!
Impossible de prendre en vol ces grands voiliers zébrés de noir qui semblent planer sans but... Mais ils se fatiguent parfois et passent à d'autres occupations...


L'oeil s'amuse à essayer de les dénicher dans la végétation souvent rongée - j'aime à penser que c'est par leurs chenilles et non par quelque race d'escargot tout aussi vorace. Les Pandanus eux semblent épargnés, certainement grâce à leurs feuilles finement dentées. Un petit frisson sur le dos de la main...


Du vert, du vert, et du vert encore.... parfois électrique.


Un soleil tonique qui n'a pourtant pas échappé au grignotage, malgré ses feuilles coriaces


Pendant deux heures, j'ai tourné sous le dôme protecteur, mes yeux ne sachant qu'admirer le plus : les feuilles, les fleurs, les papillons, les quelques oiseaux? ou simplement ce papillon qui une fois refermé ressemble à une feuille morte?



Encore un petit coup de bleu,


avant de passer à la boutique pour choisir son prochain bijou parmi les chrysalides, sagement rangées.


Avez-vous pu faire votre choix?

lundi 18 novembre 2013

Quand le temps file...

...on oublie de tourner les pages du calendrier helvétique. Il n' a plus que deux images et 2014 verra un nouveau fleuron de l'art populaire sortir de presse - j'imagine que les photographes et les imprimeurs ont déjà été réquisitionnés!
La Suisse italienne est à l'honneur en ce mois de novembre traditionnellement gris et brumeux, une région presque méditerranéenne. Longtemps, elle a joué pour les Suisses le même rôle que celui de la Côte d'Azur pour les Français du "plus au nord".

Au bord du lac Majeur, Ascona le soir par Joana Kruse
Ascona est un petit village de pêcheur au bord du Lac Majeur, devenu depuis longtemps une station touristique assez huppée. Festivals de musique classique, de jazz, Musée d'art moderne et "le" feu d'artifice, qui faisait le bonheur des premières actualités télévisées! Les hôtels y sont hors de prix et s'il fait bon flâner en mangeant une glace sur le quai hautement coloré, je préfère de loin les petits villages de l'autre côté du lac, dans la région du Malcantone, entre prairies sèches et forêts de châtaigniers.
Lors de notre dernier voyage en 1995, nous avions surtout flâné le long l'autre lac de la région, lui aussi mi-suisse, mi-italien, le Lac de Lugano, et j'ai retrouvé une diapositive du petit village de Morcote, bien moins coloré et tout aussi typique...

Morcote, 1995
Là aussi, nous avions flâné sous les arcades, à fleur d'eau, dans l'odeur d'une improbable "Polenta Provenzaler Art", lourd tribu de la gastronomie à l'essor touristique...

Une région éloignée qui est pourtant chère au coeur de tous, la douceur de l'air et  la floraison des camélias, aux mois de mars-avril attirant toujours autant les gens lassés de la grisaille hivernale et du froid!

dimanche 17 novembre 2013

Un bouquet pour un dimanche / 34

Les doigts glacés dans les gants plastiques, deux polaires sur le dos, le mouchoir à portée du gant... je ne trouve pas que le jardinage soit l'activité la  plus agréable en cette saison. Mais certains travaux doivent être impérativement réalisés, l'hiver est annoncé comme terriblement froid. On verra...
Heureusement, la récompense suit immédiatement... Pas de rosiers croulant sous les roses, non, de petites floraisons de ci, de là, et un bouquet charmant: un méli-mélo de couleurs fondantes


Dans mon petit vase à bulles, font la ronde, de gauche à droite dans le cercle inférieur : la petite Fairy, Queen Elisabeth, la pourpre Malicorne, Sourire d'Orchidée toute rosissante sous le froid et enfin Emera. Deux boutons orangés l'un de Calizia, l'autre du doux Abraham Darby. Evelyn, en coupe grande ouverte, et sortant un peu du cadre, le beau violet gris de Rhapsody in Blue.


Et enfin, la nouvelle rose jaune - que je ne pouvais joindre au petit bouquet - la Reine de la lumière, Lichtkönigin Lucia dont le parfum s'était éteint à l'extérieur, mais qui embaume la maison


Un petit fleuron de Calizia, plus délicate, pour tempérer sa virulence, une flûte pour tenir haut sa tête couronnée d'or...


Comment ne pas aimer les roses? Deux bouquets pour mi-novembre... Le jardin est généreux.

Bon dimanche à tous!

dimanche 10 novembre 2013

Un bouquet pour un dimanche 33

Comme les grands artistes qui ne peuvent quitter la scène et leur public adorateur, mon jardin annonce son dernier bouquet, puis encore un, puis encore celui-ci.
"Allons,  les derniers dahlias", m'a-t-il susurré... et pour les dahlias, je le crois : plus de boutons en formation, encore quelques grosses têtes, toutes déchiquetées, laissées en pâture aux perce-oreilles et autres représentants du petit monde.


Dahlia Cactus My Love tout en blanc, un gros dahlia rose qui m'a été donné par ma mère, dont j'ignore le nom, très fidèle, et quelques fruits du troène, dans un vase que vous connaissez déjà, qui a le mérite de tenir serrées les tiges de ce bouquet  assez lourd.


Couleurs sans parfums, mais à cette saison, je ne vais pas faire la pénible!

Bon dimanche à tous



dimanche 3 novembre 2013

Un bouquet pour un dimanche / 32

Serait-ce le dernier bouquet du jardin?  Le gel n'a pas encore flétri les fleurs et quelques courageuses font encore des boutons... Je ne taille que les fanées qui n'auront pas le temps de grainer, et je picore de ci, de là, les belles encore intactes pour mes bouquets.
Fleurs de jardin, aussi simples que des fleurs des champs, pour un petit bouquet varié posé dans une barbotine italienne en forme de potiron - saison oblige.


Vous reconnaîtrez pêle-mêle Rudbeckias, Soucis, Cosmos, Zinias, Calaminthe, Bourrage, Camomille...


Les photos sont prises au flash, la lumière est si grise ce matin... Heureusement j'ai un rayon de soleil assuré!

Bon dimanche à tous

Simple plaisir

d'une pratique retrouvée : le bouquet, cueilli aux petites heures, que l'on soit dimanche ou un autre jour! Alchémille et rose ...