Un bouquet pour un dimanche 39

Des tulipes déprimées et des jonquilles pas très vaillantes, voilà ce que m'offrait le centre commercial cette semaine... Alors, je me suis "rabattue" une fois encore sur un classique, la rose "fair trade", celle qui fait mon bonheur pendant les jours de novembre et décembre... Un petit tour au jardin, un autre dans ma réserve de vases, et un petit bouquet pour le bout de la table de ce dimanche qui s'annonce ici aussi pluvieux.


Quelques boulets de lave noire accompagnent ce vase japonisant de porcelaine plissée.


Peu de couleurs, mais l'odeur de camphre du thuya, mêlée à celle plus discrète, mais combien plus vanillée de la viorne, seule fleur du jardin en ce timide début de printemps.

Bon dimanche à tous !



Commentaires

  1. C'est bien d'y avoir associé de la lave, car on a l'impression que ton bouquet jaillit du vase, un peu comme d'un volcan.

    RépondreSupprimer
  2. Serein, sobre et tellement poétique !!! J'aime !!!!

    RépondreSupprimer
  3. Elancé et très élégant, une belle association avec le vase et la lave.
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. très élégant ton bouquet, seul remarque j'aurais peut être vu les branches plus hautes, mais c'est peut être un reste de mes années ikébana! au fait tu en as fait?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non pas d'Ikébana... juste l'amour de la ligne. J'ai hésité pour la hauteur des branches, mais réflexion faite, j'ai coupé pour éviter le déséquilibre. Bonne soirée.

      Supprimer
  5. Et surtout cette harmonie parfaite (et à chaque fois !) entre le bouquet et le vase, une chose que tu m'as apprise, Gine !
    Bises et bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  6. une belle harmonie entre le vase sombre et les fleurs blanches, j
    bonne st douce soirée Gine

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !