Vitra Design Museum

Pour faire suite à ma photo de la semaine du samedi 8 février sous Les Images de Gine, quelques impressions de ma visite à ce haut lieu du mobilier design.
Dés l'arrivée sur le site à Weil am Rhein, j'ai eu l'impression d'un monde à part, un monde créé pour la beauté, malgré une zone industrielle  hideuse et très grise sous la pluie, qui sert d'écrin à un bijou parfois déroutant, mais toujours intéressant.

Vitrahaus de Herzog et Meuron, 2010
Je n'ai pourtant visité que les deux bâtiments ouverts librement au public, ayant renoncé à la visite guidée (allemand et anglais) architecturale des bâtiments comprenant usines, campus, pavillon de conférence, me promettant de revenir et d'y consacrer les deux heures nécessaires.

Vitra Design Museum de Frank Gehry, 1989
L'exposition Lightopia qui se termine ces jours m'a passionnée, bien que je ne sois pas venue pour elle spécialement, mais bien plutôt pour les meubles design. La lumière sous toute ces formes, avec une mise en scène particulièrement soignée, qui laisse bien augurer de la haute tenue des expositions réalisées. Aucune photo autorisée...
Je me suis rabattue sur la Vitrahaus, qui est la vitrine de la production de meubles design, copies de la collection importante du musée. Les designers les plus représentés sont Charles et Ray Eames, Alexandre Girard, Anton Lorenz, George Nelson et Verner Panton dont vous trouvez les biographies et les créations en cliquant sur le lien.

Cet extraordinaire empilement de cubes percés de grandes baies vitrées sur toute leur hauteur et articulés autour d'un escalier blanc monumental a permis de créer des pièces à vivre, des espaces d'exposition, où chaque chose semble être à sa place.



Rapidement, le sens de l'orientation ne peut se raccrocher qu'aux grandes baies vitrées ouvrant soit sur le parking, soit sur la zone industrielle, soit sur la campagne environnante et c'est une balade dans un labyrinthe qui semble ne devoir jamais finir, chaque cellule offrant une découverte, couleurs ou formes connues mais dont la mise en valeur n'est jamais sous estimée.


Malgré l'espace, l'impression est très cosy, lumières et décorations donnant l'impression que l'on pourrait vivre là. Il est de plus permis de toucher et de tester les meubles, ce que tout le monde fait, sans pouvoir résister à l'attrait des ces ambiances parfaitement recréées.


J'ai eu un faible pour ce salon "safari", mais je me serais bien vue dans l'intérieur ci-dessous, plus urbain, tout en vert bouteille et tabac...



Les enfants n'ont pas été oubliés, et leur coin est coloré et joyeux!


Il y a eu bien sûr les inévitables coups de coeur, soigneusement notés pour des jours de meilleure fortune,

LCM, Charles Eames, 1945
ou des fauteuils que l'on trouve beaux, et dont on ne peux plus se relever !

Et les pièces  les moins connues, 
Coconut Chair, Georges Nelson, 1955
côtoient les plus fameuses, mais toujours dans une mise en scène extraordinaire.
Verner Panton, à gauche:  Heart Cone Chair, 1959 - à droite: Panton-Chair 1957-67
Et enfin, l'exposition des chaises sur une étagère géante. J'en ai essayé plusieurs, et il est difficile de faire son choix, sachant que pour chaque réalisation, il est possible de voir et de toucher les tissus ou les cuirs dans lesquels elle peut être fabriquée.


Je suis enthousiasmée par l'esprit rigoureux des présentations, tout en m'étonnant que dans cette région des trois frontières Allemagne, France et Suisse, les commentaires et explications ne soient donnés qu'en allemand et en anglais. Je pense que c'est le seul bémol que je mettrais à cette visite que je ne peux que chaudement vous recommander. Un lieu d'exception!

Commentaires

  1. Bien que les thèmes soient différents, tu m'as fait penser à notre visite au MAXXI de Rome où notre sens de l'orientation avait été, également, fortement perturbé...
    Le salon safari est très beau et la vue sur laquelle il plonge magnifique !
    Très bonne semaine, Gine !

    RépondreSupprimer
  2. beau billet..( je suis surprise que tu ne parles pas allemand,habitant à....)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Elfi,
      La question de la langue est indépendante de mes capacités - je me débrouille et en allemand et en anglais, suffisamment pour lire et comprendre les indications données. Je pense pourtant que la position géographique d'un tel centre d'intérêts aurait pu faire la différence...
      Bonne journée.

      Supprimer
  3. voilà pour moi une découverte... mon problème avec les façades vitrées...le vertige !
    bonne journée Gine et merci pour ce complément au billet de samedi

    RépondreSupprimer
  4. J'ai vu ton bouquet de hier que j'ai trouvé ravissant dans la composition, et original par le contenant.. Pour ce message, je suis admirative des espaces contemporains ouverts sur la nature. Les designers d'aujourd'hui sont très inventifs. ils créent des cadres de vie très agréables qui donnent envie de modifier son intérieur.
    belle journée jocelyne

    RépondreSupprimer
  5. j'étais sur que nous n'en resterions pas aux deux instantanées. mùerci c'est vraiment sympa ce partage
    quelle architecture dejà et le reste suit mùerci merci merci. gros bisous

    RépondreSupprimer
  6. C'est tout à fait un univers qui me convient et qui m'enthousiasme.
    Je me serais bien installée dans le premier salon aux couleurs colorées (mes plafonds sont oranges et, mes murs jaunes avec des éléments bleu marine et alu) mais c'est vrai que les deux autres sont beaucoup plus élégants.
    Quant aux fauteuils dont on ne peut plus se relever c'est ma hantise dans les salle d'attente des docteurs qui utilisent de plus en plus ce genre d'assises.
    Quant à l'architecture du musée je la trouve particulièrement originale, pas de vertige pour moi.
    Merci pour la visite !
    Bises et belle fin de journée

    RépondreSupprimer
  7. Dommage que ce soit un peu loin de chez moi, votre reportage donne envie ;)
    Merci pour le partage !
    Sylvie.

    RépondreSupprimer
  8. J'aime beaucoup ces effets d'empilements géométriques ...

    RépondreSupprimer
  9. Ses créations futuristes étaient de réelles innovations, autant dans le concept (canapé design modulable), que dans les matériaux utilisés (plastique) que dans le choix des couleurs.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !