Une journée idéale

La grisaille qui colle aux basques, et au moral... Une envie de chaleur, de dépaysement, un besoin de casser la routine si déprimante du quotidien : la plongée dans les fichiers photos est là pour ça - en attendant mieux!

Une journée de vacances idéale pourrait se dérouler comme un jour fantasmé sur une île grecque...

Dés l'ouverture des volets, tôt, aux premiers rayons du soleil, plisser les yeux pour mieux voir les feuilles des oliviers qui brillent, respirer doucement appuyée contre la barrière, regarder le jardin et s'amuser des jeux  du chaton de la maison...


Après un petit café et la lecture tranquille du courrier, partir sur les petites routes jusqu'au monastère célèbre, histoire d'arriver avant les cars de pèlerins-touristes, profiter du calme des lieux , admirant le jardin et les plantes toujours bien soignées par les moines...


Puis après moult détours (les îles sont petites, mais les chemins sont nombreux et pas signalés), débarquer à la capitale, marcher dans ses ruelles qui débouchent soit dans les champs jaunis par l'été, soit directement sur la place animée, où tout le village se donne rendez-vous pour se désaltérer...


Reprendre la route des vieux villages abandonnés, pour visiter une petite chapelle recommandée par notre hôte qui tient à nous faire découvrir toutes les beautés de son île. Après quelques minutes de marche sur un sentier caillouteux, dans la chaleur d'avant midi, la voilà juste en contrebas. Belle et simple, elle ne s'ouvre plus qu'à de rares occasions, dans ce lieu isolé.


On y voit pourtant l'écriteau brun posé par le Ministère de la Culture qui a répertorié tous les sites archéologiques et toutes les richesses historiques du pays, même si ceux-ci sont loin d'être aussi bien entretenus que les chapelles... La chapelle est fermée, et pas de clef dans les cachettes habituelles (bord de fenêtre élevée, portique de la porte, trou entre deux pierres...) Tant pis pour l'ombre! S'asseoir quand même pour savourer le  plaisir de se retrouver dans la montagne grecque, dans l'odeur des plantes écrasées sous nos pas.
Poussés par la soif et la faim, revenir dans les villages où il n'est pas difficile de trouver de quoi se reposer. Les enseignes sont explicites, même si les connaissances de la langue sont succinctes!


Sous le platane, en effet, l'ombre est accueillante et la nourriture abondante! Le temps n'y compte pas,  et devant un dessert offert par la patronne, c'est la sieste qui s'écoule dans les discussions animées et le bourdonnement des guêpes qui ont elles aussi élu domicile à l'abri des grands arbres.


Une visite encore d'un autre village abandonné, admirer les portiques, les pierres, les figuiers qui poussent sur les ruines, essayer de comprendre la vie des îliens partis sur le continent, laissant derrière eux ces vestiges.


Puis revenir vers la mer, et ses paysages familiers...

Retrouver la terrasse dans les oliviers, laisser le soir envahir lentement le jardin, une journée terminée après un dernier éclat de bleu...


Le rêve, la journée idéale, vue depuis ma prison hivernale...

Les photos ont été prises à Cythère, en 2013, mais cette journée aurait pu se dérouler sur n'importe laquelle des îles grecques que je connais...

Commentaires

  1. Les voyages imaginaires sont souvent les plus beaux; On garde les meilleurs moments, les plus beaux endroits, on gomme les réalités desagréables,on arase les foules, on efface le bruit , et ne restent alors que la douceur , les parfums, les envies ...et là, gros soupir de plaisir! :o)

    RépondreSupprimer
  2. Une belle balade qui commence tout en douceur et espièglerie, continue par la beauté, le plaisir et l'émotion et se termine par deux images bleues, l'espoir du voyage et celle de la paix.
    Je n'ai pas de prison hivernale mais je ressens tout de même ton plaisir !
    Bises Gine.
    Belle journée

    RépondreSupprimer
  3. joli cette promenade estivale ..mais ..ouvrons..ouvrons la cage.. il fait beau!!!! ....jusqu'à dimanche...selon météo suisse..

    RépondreSupprimer
  4. "ouzoter" à une terrasse de café en Grèce, quel bonheur!!!

    RépondreSupprimer
  5. Ta petite chapelle, ton village abandonné me parlent, j'aime :)
    Bonne soirée Gine.

    RépondreSupprimer
  6. Une journée toute simple, mais remplie de tant de petits plaisirs. Tu sais vraiment apprécier la douceur de vie en Grèce. Merci pour cette balade à travers une île que j'aime tout particulièrement.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce beau voyages et ces très belles photos ... Pendant quelques minutes, j'étais sur ces îles Grecques moi aussi, à profiter de l'instant présent, des odeurs, des couleurs et de la caresse du Soleil ;)
    Un petit moment d'été par ces temps frisquets ;)
    Sylvie.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai bien connu les îles grecques ( il y a longtemps ) comme ce
    que tu nous décris... et c'est resté inoubliable . Et puis j'avoue
    qu'il n'y a qu'une seule couleur qui reste présente : LE BLEU !!
    Tes photos sont superbes. Quel beau reportage. Bonne fin de
    semaine. ELZA

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Gine,
    Quel joli voyage auquel tu nous convies... Cela fait rêver :)
    Merci pour toute cette beauté et tes mots qui l'accompagnent.

    A bientôt

    RépondreSupprimer
  10. Oh oui, ça fait rêver !... Merci pour ce petit voyage, en prélude au printemps ! A bientôt.

    RépondreSupprimer
  11. Ce n'est pas que ça va te consoler mais ces temps-ci le temps est moyen avec un peu de pluie. Bon ! on ne sort quand même pas l'anorak bien sûr ni les raquettes mais voilà, ce n'est pas le grand ciel bleu et le grand soleil.... Enfin ! pas tous les jours !

    RépondreSupprimer
  12. Quelle belle balade sur cette île !!! Elle me rappelle celle de Skopelos dont je garde un beau souvenir !!! Merci pour la visite !!!
    Belle soirée !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !