Singapour / 4

Les jardins : voilà de quoi me convaincre d'un voyage sous un climat exotique! Et Singapour ne m'a pas déçue! Je vous ai déjà dit la surprise de voir cette ville immense être pensée comme un jardin - ou comme une avancée dans la jungle... En une semaine, impossible de tous les voir tous ses jardins comme j'aime le faire, pas à pas, en détaillant les paysages créés et les plantes, en découvrant des merveilles végétales inconnues, ou en me remémorant d'autres voyages, d'autres séjours, qui surgissent à la vision de certaines fleurs ou de certains arbres, à l'instar de cette fleur de Thundbergia dont la liane entourait la terrasse de ma maison sahélienne...

Thundbergia (non déterminée)
Il a fallu faire un choix. Or s'il faut voir un jardin à Singapour, c'est sans conteste le monumental "Gardens by the bay", situé comme son nom l'indique en bordure de mer, à quelques centaines de mètres à peine de la city. Deux serres énormes - dont l'une était fermée lors de notre passage - et des arbres structures destinés à accueillir, outre les plantes qui partent à leur assaut, la micro faune et les oiseaux...


Quelle surprise de voir qu'une serre abritait la flore méditerranéenne! Je n'avais pas imaginé, bloquée dans mon idée de serre tropicale, que cette flore était la curiosité exotique sous ce climat singapourien! Des oliviers centenaires - bien sûr - de la lavande. des géraniums, et une exposition de roses, avec comme thème la Guerre des Roses. C'était le côté "attraction" du parc, pas celui qui m'a le plus intéressée...


Sous ce dôme splendide, les gens semblent bien petits et la collection de palmiers est tout à son aise. Plus loin d'ailleurs, une collection de baobabs et d'arbres bouteilles a trouvé sa place dans un air à peine climatisé... Emotion végétale, certes, mais architecturale aussi!


A travers la verrière, d'autres prouesses, avec ce bâtiment fort connu dont le toit réunit les trois tours en un immense jardin...


Les grands arbres métalliques eux sont à l'extérieur et les épiphytes et les lianes colonisent lentement mais sûrement leur structure. Spectacle extraordinaire et grandiose, paysage pour géants... un autre monde!


Nous avons choisi, le jour suivant, de visiter le Parc des oiseaux, ¨le Jurong Bird Park. Dans un quartier industriel gagné sur la mer, encore un parc de verdure énorme, comprenant des immenses volières, des étangs, des forêts! La collection d'Heliconia qui m'intéressait n'était pas en fleur - mauvaise saison! - mais j'ai quand même pu me faire plaisir!


Les oiseaux, bien sûr, sont en captivité et en liberté dans ce parc qui cède encore plus à l'attraction que les Gardens by the bay - mais la pluie a su chasser les foules vers les buvettes et autres abris, nous permettant de déambuler à notre aise!

Aras bleus
A la cascade - sous filets - nous avions l'impression d'être perdus dans quelque jungle, et nous avons pu écouter le chant des oiseaux qui saluait la ixième averse de la journée comme si c'était la première. C'était un moment magique... Une multitude d'oiseaux habite dans ces fourrés - canards ou passereaux - et l'impression d'être loin de toute civilisation en était renforcée! Un intermède qui doit être très apprécié dans la ville gigantesque!


Nous avons passé une journée à déambuler dans ce jardin "habité", et nous ne sommes revenus sur nos pas qu'une fois la pluie passée et les pieds fatigués!

Tantale ibis
Un dernier regard à cet échassier  étonnant - et à ses admirateurs - et nous avons retrouvé la circulation de fin d'après-midi et ses embouteillages.
Singapour n'avait pas failli à sa réputation de ville verte!

Ainsi se termine les quatre billets que je consacre à ce voyage très court - mais très dépaysant. Certes, je suis bien consciente de n'avoir en une semaine qu'à peine effleuré le sujet... Mais si je n'ai pas "tout vu", j'aime à penser que je pourrai y revenir et y trouver d'autres centres d'intérêts : architecture - toujours et encore, tant les immeubles sont audacieux et beaux - art et musique, dont je n'ai rien vu, ni rien entendu - les temples, les musées, les quartiers périphériques, et évidemment, la vie quotidienne des gens dont ma condition de touriste ne m'a laissé entrevoir que quelques facettes.


Commentaires

  1. Je suis émerveillée par tes photos , cette serre est à une autre échelle et ce jardins aux oiseaux extraordinaire... quel dépaysement !

    RépondreSupprimer
  2. Très sympathique cette serre à flore méditerranéenne, je pense que l'air doit y être asséché car chez nous, point trop d'humidité !
    Par ailleurs, j'aime bien la "vengeance" des lianes et autres grimpants sur les arbres métalliques !
    Un billet qui fait rêver, un billet d'un autre monde...
    Belle soirée, Gine !

    RépondreSupprimer
  3. E voyant la photo de la verrière, le mot qui me vient de suite est "prestigieux"! Cet endroit est impressionnant et quel régal, j'imagine que tu en a pris plein les yeux. Je suis admirative de la photo des aras bleus, j'ai une passion pour les oiseaux à bec crochus.
    beau voyage en effet, très dépaysant.
    belle soirée Jocelyne

    RépondreSupprimer
  4. Une ville dont je ne savais rien et dont grâce à toi j'ai découvert quelques aspects. Celui de ces jardins gigantesques est certainement le plus étonnant, car on a vraiment l'impression d'être en pleine "campagne", en tout car très loin des tours, du trafic et de l'urbain. Merci encore d'avoir partagé tes émotions !

    RépondreSupprimer
  5. Bravo de nous avoir entraîné avec toi dans ce dépaysement total.

    RépondreSupprimer
  6. C'est immense et que de choses à voir.
    Mon regard a été attiré par les arbres aux troncs particuliers dont un m'a fait penser à un animal une sorte de cerf mais je n'ai pas su déterminer si c'était un baobab ou un autre arbre ( photo n° 4 ) .
    Un magnifique voyage.

    RépondreSupprimer
  7. Merveilleux !! je vois enfin ce que mon fils me décrivait avec beaucoup d'enthousiasme !

    RépondreSupprimer
  8. Ces tours habitées, en forme d'arbre me fascinent et me trottent dans la tête depuis que j'ai vu une photo. J'ai vraiment apprécié de te suivre un instant dans cette balade... Belle journée Gine.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !