Reprendre mes balades...

L'été a été fort varié, entre visites, famille, et voyages.... le tout sous la pluie! J'ai essayé de sauver quelques balades, entre les averses,  obligations, et gros coups de fatigue parfois. Mais pas autant que je l'aurais voulu! L'automne  ouvrant ses premiers feux, je me sens des fourmis dans les jambes : sortir, s'aérer, marcher... et photographier!
Envie aussi de découvrir de nouveaux panoramas, de renouveler mes sorties favorites! C'est dans cet esprit que, munis d'une carte pédestre, nous sommes partis à la découverte d'une rivière gruyérienne et d'un nom qui nous a "allumé": Ancienne Part-Dieu. Néophytes et innocents, nous n'avions pas regardé les courbes de niveau... Juste à la sortie de la ville, la route étroite traversait un pâturage et montait vers la forêt. Nous sommes partis  du "pas du montagnard".


Très vite, j'ai trouvé prétexte à m'arrêter pour photographier le paysage, le souffle déjà court. Ayant mal apprécié la distance, je pensais qu'après la belle montée, juste là, à la sortie de la forêt, nous déboucherions sur un nouveau plateau et que je pourrai me délasser les muscles des jambes qui tiraient... J'ai ralenti le pas, et serré les dents! Je ne voulais pas renoncer...
La rivière était en dessous de nous, on entendait l'eau couler et de nombreux ruisseaux y dévalaient... Plus question de la suivre...
Le plateau, enfin, la route moins pentue, une grande respiration et une impression d'être loin, au bout du monde!


L'air était doux et très clair, comme lavé par les pluies des derniers jours... Un paysage campagnard, très bucolique, quelques fermes éparses, et des troupeaux de vaches:  une image d'Epinal!


Enfin, le but, derrière le vieux verger...


L'Ancienne Part-Dieu, entourée de sa muraille, est propriété privée. Elle ne s'ouvre au public que pour quelques manifestations... Nous avons, depuis, lu son histoire mouvementée que vous trouverez sous ce lien. Nous  avons fait le tour de l'enceinte, accompagnés par le beuglement des veaux paissant dans ses prés qui semblaient saluer notre arrivée.
Par-dessus le mur, nous avons vu le toit de la chapelle joliment décorée et à l'horloge arrêtée.


Je suis toujours frappée par la désaffectation qui atteint des lieux  autrefois très fréquentés et maintenant isolés.  A la Chartreuse de la Part-Dieu,  les moines  faisaient l'aumône "à une cohorte de pauvres gens à la recherche de pain et d'un bol de soupe".
La lumière s'adoucissait et un petit air frais descendait des montages, nous avons donc rebroussé chemin, tout légers de savoir que nous n'aurons plus de chemin "en montée". Nous nous sommes encore amusés des cris des jeunes geais dans la hêtraie, et de la "pluie" des faines qui accompagnait leur charivari.
Les veaux, déçus de notre départ, nous suivirent en caracolant derrière la haie, profitant de chaque brèche pour admirer les badauds.


En contrebas, le ciel avait changé, le soir tombe désormais très vite. Les muscles et les pieds brûlants, nous avons retrouvé la voiture avec plaisir! Il faudra plusieurs de ces balades pour que la forme des "baladeurs" revienne...


Commentaires

  1. Une très belle remise en jambe ! c'est vrai que ces beaux endroits se meurent dans l'indifférence , on voudrait tant les aider , les sauvegarder . Celui-ci étant privé semble tiré d'affaire pour l'instant . Et c'est tant mieux , parce qu'il est magnifique .

    RépondreSupprimer
  2. Tu bas raison, profite de cette belle saison, le bonheur est aussi près de la maison :-).

    RépondreSupprimer
  3. C'est un plaisir de te suivre dans tes balades.
    Juste un coucou d'Italie.
    Pas beaucoup de Wi-Fi
    Bises Gine

    RépondreSupprimer
  4. Jolie balade, belles récompenses. :)

    RépondreSupprimer
  5. Une belle mise en jambes !
    Bonne journée Gine :)

    RépondreSupprimer
  6. Mais cette première balade est vraiment enchanteresse, et c'est vrai ce que tu dis, des lieux jadis très fréquentés sont maintenant désertés, surtout s'il y a un effort à fournir pour les atteindre...
    Belle journée, Gine !

    RépondreSupprimer
  7. Une balade bien agréable à faire derrière son écran, sans sentir les mollets tirer ! Mais malgré les photos remarquables, je suis sûre que j'en râte quelque chose. Merci à toi.

    RépondreSupprimer
  8. Reprendre les balades, se ressourcer et reprendre ses marques...moi aussi je reprends le chemin! Merci pour ces images et ces mots Gine!

    RépondreSupprimer
  9. La ’Part Dieu’ c’est aussi le nom d’un quartier de Lyon que l’on repere de loin grace au grand immeuble au toit pointu que les lyonnais ont baptise ’le crayon’. Gruyere, c’est vrai, c’est un nom de village qui attire l’attention, un peu comme ’Camenbert’...que j’ai trouve bien decevant.

    RépondreSupprimer
  10. Très joli endroit et tu as l'oeil pour saisir les plus beaux panoramas et nous les faire partager!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !