Samedi forestier

"J'ai envie d'une balade". Voilà ce que mes proches entendent  à satiété car depuis l'enfance, selon les dires de ma mère, "les murs me tombent dessus". Je dois sortir, sentir la ville ou la nature, tout sauf rester confinée...
Mais après tant d'années passées dans la même région, les balades d'une heure ou deux, je crois les avoir toutes faites! Pourtant, je m'obstine, le nez sur la carte, à repérer des chemins non encore parcourus, des "gouilles" inconnues miraculeusement écartées des parcours familiaux avec jeux organisés... L'autre impératif que je fixe, et pas des moins exigeants dans ma région, c'est "pas trop de montée". D'accord, c'est presque impossible ici, je me fais avoir régulièrement, mais si la balade n'est pas trop longue, je suis bonne perdeuse - juste pour avoir marché à l'air libre!
Samedi passé, le temps était si doux... Comment me résoudre à jardiner, alors que la nature alentour commence à prendre couleurs? La forêt m'appelait...  Sur la carte, une épinglette "curiosité" attira mon attention: "Flühlenmühle" Ah! un moulin, donc de l'eau, une rivière...
Nous avons laissé la voiture sur le chantier tout proche et dévalé le chemin de gravats en nous disant que nous avions fait un drôle de choix... Mais dès la rivière atteinte, le chemin reprit une allure moins industrielle et en quelques centaines de pas, nous avions atteint  une grosse ferme cossue, avec sur son côté le moulin!


Un filet d'eau suffisait pour que l'immense machine tourne, pesamment, glissante et comme huilée. Un moment mystérieux... Le moulin a été rénové, il est visitable dans le cadre d'activités tout au long de l'année. Mais là, il ne tournait que pour nous, dans un silence impressionnant.
Tout le lieux était moussu, humide, et en quittant la ferme, une fontaine gnome impressionnante...


Tufs et mousses n'empêchaient pas son gargouillement impétueux!
Nous avons suivi le torrent, pénétrant dans la forêt, jouant avec les feuilles déjà tombées et admirant la lumière dans celles qui jaunissaient au-dessus de nos têtes...


Le chemin descendait joliment et je savais qu'il faudrait que je revienne sur mes pas! Mais, le spectacle du soleil dans les hêtres étaient bien trop beau pour que je renonce déjà.


Finalement, nous avons débouché sur la rivière, toute d'argent derrière l'écran doré...


Avant de reprendre la montée, nous avons encore flâné jusque sous les arches du pont de chemin de fer, débusquant des drôles de champignons sur les troncs, dans les feuilles, essayant d'apercevoir le troglodyte dont nous entendions le cri d'alarme.


Déjà, le brouillard reprenait ses droits et l'atmosphère de la forêt au retour avait complètement changé en deux heures à peine!


Entre un chantier, un moulin et un pont, un morceau de nature conservée et un samedi de novembre tout de douceur!

Commentaires

  1. bravo pour avoir attendu le train:))) et naturellement pour ces belles photos!!!biz

    RépondreSupprimer
  2. Il faut parfois s'obstiner comme tu as su le faire pour redécouvrir des petites merveilles toutes simples...

    RépondreSupprimer
  3. A chaque détour de chemin, une surprise...
    Une forêt toute dorée,
    Une fontaine oubliée,
    Une rivière argentée

    Que rêver de mieux ? .... Et vive les balades surprises !

    Biseeeeeeeeeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  4. la nature nous apporte le bien être et des moments heureux

    RépondreSupprimer
  5. Une balade où je t'ai suivi avec un grand plaisir, toujours passionnée par ces anciennes machinerie.
    J'aime le filet d'eau de la fontaine gnome.
    Bises Gine.

    RépondreSupprimer
  6. "Les murs te tombent dessus", une expression qui en évoque pour moi quasiment la même, mais au négatif, que l'on disait fréquemment dans mon enfance pour me décrire : "les murs ne te tomberont pas dessus"...
    A part ça, une très belle balade et une dernière photo sublime.
    Belle journée, Gine !

    RépondreSupprimer
  7. Une belle promenade! J'adore la lumière de la dernière. Merci Gine!

    RépondreSupprimer
  8. Une grande chance que de pouvoir s'échapper en forêt . J'aime particulièrement la dernière photo avec ces percées de lumière à travers les arbres. Quelque chose de mystérieux!
    merci pour le partage.
    Evelyne

    RépondreSupprimer
  9. Tes mots et tes photos sont terriblement évocateurs , je sens la mousse , l'air frais , la caresse fraîche du brouillard .. c'est divin!
    Je suis un peu comme toi , cette envie de toujours être dehors.. c'est notre côté "appel de la forêt" ! :o)
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour chère amie,

    Je viendrais bien avec mon ami Icarus à la rencontre de ses merveilleux paysages ! Quelle belle balade vous nous faites profiter ! Vos photos sont extraordinaire et fascinantes.

    Je vous fais de gros bisous ☁︎

    RépondreSupprimer
  11. Tes photos sont superbes ! Les moulins cela me rapelle toujours ceux que l'on construisait au chalet sur le petit ruisseau qui traversait la prairie. Quant à la lumière du retour .... C'est comme tu dis, cela en valait la peine.

    RépondreSupprimer
  12. Un jolie promenade et des photos magnifiques! La rivière derrière son cadre doré est un coin de paradis!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !