Le chemin de l'étoile

C'est un endroit que j'aimais, pas trop sauvage, mais à quelques dizaines de mètres de chez moi. Tous les printemps, je vais y voir fleurir les hépatiques et les sylphides ... en pestant contre les détritus laissés par les promeneurs et les sportifs, chaque année plus importants ... Mais, la végétation avait encore son charme, les buissons de noisetiers, les jeunes hêtres, les taillis de ronces, les vieux arbres permettaient à toute une petite faune de survivre, là, tout près des lotissements.
Ce soir, je voulais voir si le printemps avait atteint le centre de la forêt... "Coupe de bois" annonçait un grand plastique jaune de mauvais augure : déjà, un gros véhicule avait creusé des sillons dans les bords du chemin ... Les buissons ont disparus, coupés ras, les herbes sont piétinées et les ronces arrachées.

Je voyais plus loin les troncs tombés, les branches des sapins et des pins au sol, et plus j'avançais, plus le désastre se confirmait.

 Beaucoup d'arbres abattus, et beaucoup d'autres avec de sinistres marques, éraflés par la chute des premiers, condamnés d'un coup de pinceau rouge ...




L'âme féline des lieux me suivait, belle princesse rousse, seule consolation dans ce paysage dévasté. Nikos, puisque c'est son nom, me montrait le chemin jusqu'au monstre qu'elle avait dompté.

Elle n'alla pas plus loin, savourant sa nouvelle possession, me laissant poursuivre jusqu'au champ des hépatiques ...


L'étoile bleue était là, frémissant sous le vent et dans la lumière du soleil, entre des troncs tombés, écrasée parfois par des pieds distraits, mais le miracle mauve avait eu lieu, envers et contre tous.


Et les sylphides déroulaient leurs feuilles


Les ronces bourgeonnaient


Les jeunes frênes agitaient leur toupet


Le printemps était bien là, mais aurais-je le courage de revenir ? Combien de temps faudra-t-il pour que ce sentier dit botanique et protégé reprenne un visage aimable ? Les hépatiques profiteront-elles du surplus de lumière et coloniseront-elles d'autres pentes ? La forêt saura renaître, j'en suis sûre, mais lui laissera-t-on le temps de vieillir ?



Commentaires

  1. Bonsoir Gine,
    Beaucoup de gens ne conçoivent la nature que la tronçonneuse à la main ou domestiquée comme un jardin potager... Heureusement tes belles hépatiques illuminent ta balade!

    RépondreSupprimer
  2. Happy Spring Gine!
    Lovely post for the first day of this lovely season:)

    RépondreSupprimer
  3. Je t'ai suivi dans ce parcours pas génial. Oui bien sur la nature reprendra comme tu le dis, mais tout comme toi je suis démoralisée par la façon de faire les haies. Dans le pré de mes juments, les propriétaires ont "broyés" les haies. J'y suis allée pour la première fois ce week end. Et je trouve que les lieux ne ressemblent plus à mon pré. Alors là aussi la nature va effacer les traces de arrachements, mais comment avec le matériel que l'on a à notre disposition, comment ne peut on pas travailler avec un peu de plus de respect. J'espère que tu nous montreras les lieux quand ils auront commencé à cicatriser. bonne soirée et gros Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Comme si ton petit guide félin voulait te prendre pour témoin de cette violence..Les fleurs fragiles semblent resister de toute leur force malgré tout, petites lueurs d'espoir ..

    RépondreSupprimer
  5. Hépatiques, je ne connaissais pas, de vraies merveilles, fines et délicates, le contraire des barbares venus fouler ces lieux.
    La nature a toujours raison et sait se venger de l'irrespect des humains.
    Je vous souhaite de retrouver un jour votre jardin sauvage, fier mais discret.
    Ne l'abandonnez pas il pourrait vous réserver de belles surprise!

    RépondreSupprimer
  6. surprises ! avec un S puisque la nature est généreuse.

    RépondreSupprimer
  7. J'aime beaucoup ce parcours qui finit mieux qu'il n'avait commencé ; mais, dis moi, qui est cette belle Nikos, une amie de Seita ?

    RépondreSupprimer
  8. Quelles vilaines blessures !
    ceux qui ont fait cela ne photographient pas les douces hépatiques.
    Joli matou, tu as un regard de tigre.

    RépondreSupprimer
  9. J'étais certaine que le beau Nikos taperait dans l'oeil de Norma .. lol
    Très triste de voir maltraiter la nature de cette façon. Il y a un sentier de randonnée qui passe juste en dessous de mon terrain et j'aime bien aller y faire un tour rien que pour voir s'il n'a pas été sali et abimé par des gens qui ne respectent rien. Tu n'as pas idée des cochonneries que l'on peut y trouver.
    Je n'ai jamais eu la chance d'y voir de ravissantes étoiles bleues.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  10. C'est déchirant, si on moins on était sûr que c'est pour mieux replanter...

    RépondreSupprimer
  11. Désolée de savoir que ton beau sentier forestier est dévasté. Espérons qu'avec les beaux jours, la nature va reprendre le dessus. Heureusement tu as eu tes hépatiques. Quant à Nikos, encore une chatte qu'on prenait pour un mâle ?

    RépondreSupprimer
  12. touche pas à mes sentiers...
    oui on envie de garder nos petits coins de ballades, mais l'entretien de la nature passe par là,parfois et sans entretien pas de sentier il le faut mais c'est pas beau pendant un moment ça va repousser ....j'espère

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Gine...beaucoup de personnes ont une drole de perception de la nature.dommage elles passent à côté de si belles plantes sans même les voir.
    Belle journée jocelyne

    RépondreSupprimer
  14. Je ne comprends pas que certains randonneurs laissent les déchets par terre.Ce n'est pas difficile de les mettre dans un sac et de les rapporter .
    Les hépatiques sont des fleurs qui sont très jolies et que j'aimerais avoir au jardin.
    J'ai Pascalou qui a un nouveau blog qui vient de passer sur mon blog mais je ne peux lui laisser de commentaires.
    C'est un blogspot comme chez toi et j'ai vu que tu lui avais laissé un commentaire.
    Il manque certaines données comme chez toi.
    Mon commentaire n'a pu être enregistré.
    Je te remercie
    Bises

    RépondreSupprimer
  15. Les impératifs de gestion des forêts ne sont pas les notres.L'entretien passe par une destruction mais la flore repoussera. Vont-ils planter de jeunes arbres à la place ?
    Dis-nous ce qu'il adviendra de ce beau chemin que tu aimais ...

    Au jardin les hépatiques ont fleuri avant même les crocus. J'aime aussi leur feuillage en forme de trèfles ...

    Salutations

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. COUCOU je recommence
    je repasse demain je vais me reposer
    bise

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour !

    C'est d'abord cette phrase de votre blog qui a touché mon coeur "Au jardin, en voyage, dans la rue, dans la maison, il suffit de capter, de faire une pause, pendant un instant." J'adore !

    Le chemin de l'étoile bleue était fort triste mais la découverte de cette fleur que je ne connaissais pas m'a complètement charmée.

    Tu fais de magnifiques photos !

    RépondreSupprimer
  19. Je comprends que tu sois triste, je le serais aussi. J'aime mes petits sentiers dans les Alpilles et l'année dernière après la neige qui est tombée sans cesse, lourde, des milliers d'arbres ont été abattus, la nature était anéantie.
    Comme toi je souhaite que cette nature que nous aimons reprenne sa force et vie.
    Heureuse d'avoir rencontré Nikos et qu'enfin tu puisses nous montrer que les fleurs tant espérées étaient au rendez-vous !

    RépondreSupprimer
  20. Un chat mittard... quel casse cou.

    RépondreSupprimer
  21. Rectification de sens. Un chat motard !....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !