Sud

Pourquoi le sud attire-t-il tant de gens du nord ? Pourquoi le sentiment de la chaleur est-elle si intimement lié à l'idée des vacances ? On peut en débattre, trouver des raisons sensées ... mais rien n'y fait, j'y succombe annuellement avec délices ! Dès que la douceur printanière nous laisse espérer le renouveau, une envie de voyages, de découvertes, de balades me prend l'esprit et avec effervescence j'imagine  vagabondages et nouveaux paysages... J'aime ces petits intermèdes de quelques jours ...


C'est comme un rite joyeux : l'arrêt pour le café traditionnel, la conversation avec une jardinière qui nettoie les dégâts de la neige encore proche, l'air frais de l'altitude, la montée jusqu'au tunnel : il faut  passer la barrière de l'hiver ...

Puis dévaler,  la longue vallée, entre des villages de pierre et de bois collés contre la montagne pour emmagasiner le soleil, jusqu'à la plaine immense perdue dans la brume, tout en bas ...
Consulter les cartes, discuter de l'itinéraire, chercher "la" petite route qui se faufile dans les paysages sans nous faire perdre la direction du sud, la pause pour se dérouiller les jambes, avaler un café fort au bar animé dans les éclats d'une langue étrangère et familière tout à la fois : rituel immuable et qui me rend agréable la route elle-même.
Les premiers arbres en fleurs, le vert des champs, les près inondés, les usines au loin et les Alpes dans le lointain qui scintillent, comme une couronne éclatante de blancheur.

Un hôtel avenant au centre d'un village, puis la promenade dans les restanques bordées de romarin fleuri, le long de la rivière ...

 Le manège incessant des bergeronnettes sur la berge, le vol lourd d'une abeille, les violettes dans le talus nous le disent : le printemps est là !
D'ailleurs ... il nous attendait, au coin du chemin !

Commentaires

  1. Lovely post, and the violets are so sweet! Can't wait to see them here.
    Have a nice week ahead:)

    RépondreSupprimer
  2. C'est la meilleure saison pour le mimosa..
    Ton post me fait penser au"taxi mauve"..on change de monde en passant des barrières naturelles, dans le livre un rideau de pluie, pour toi une chaine de montagnes..Je suis impatiente de lire la suite de tes impressions!

    RépondreSupprimer
  3. Gine préparerait-elle une escapade ?

    Je suis allé samedi à la foire au plantes de Saint Priest : autoroute du soleil; direction Marseille (en tout cas depuis chez moi)j'avoue que je serai bien parti en WE par ces douces températures ...

    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
  4. Magnifiques photos ! Le printemps en apéritif !
    Merci ! J'adore !

    RépondreSupprimer
  5. Tu es donc allée voir les mimosas et les violettes, quelle belle balade !
    Tu as dû revenir pleine de lumière et de belles couleurs !
    Bonne semaine, Gine.
    Norma

    RépondreSupprimer
  6. Depuis que je suis au sud, j'avais oublié ce sentiment de grande liberté qui nous prend au moment de passer la barrière des Alpes. Merci de me la rappeler et en plus tout en poésie.

    RépondreSupprimer
  7. Un très beau texte qui appelle une suite...

    RépondreSupprimer
  8. Je ne lis ce message qu'aujourd'hui, hier la page était introuvable, alors qu'elle apparaissait dans le tableau de bord, bizarre, bizarre.
    Nous voici donc au début du voyage..

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !