Jachère

A l'automne déjà, mon attention avait été attirée par les silhouettes des cardères, pas encore couchées par la neige, et je m'étais faite la promesse de venir voir ce champ en jachère dès le printemps ! Le renouveau a passé et c'est en plein soleil, dans la fournaise d'un début d'après-midi d'août que je m'y suis enfin arrêtée.

L'air était saturé de bourdonnements et de l'odeur forte de l'origan qui formait de grands bouquets sauvages au milieu des graminées et des ombelles de la carotte sauvage. Beaucoup de plantes avaient déjà fané, mais d'autres fleurissaient pour la deuxième fois.

Plus beau qu'un jardin, ce n'était que foisonnement, les plantes se mêlant les unes aux autres, dans un grand charivari de couleurs.

Impossible d'entrer dans ce lieu sans casser les plantes et écraser les myriades de sauterelles, araignées ou autres insectes crissant qui fuyaient en tout sens sous la vibration de nos pas. Mais en bordure de cette prairie naturelle si merveilleusement désordonnée au milieu des cultures bien alignées alentour, un florilège s'offrait au visiteur.
Millepertuis (Hypericum perforatum)
Soleil luisant du millepertuis, coeur rouge de la carotte sauvage, si incongru, comme une goutte de sang,
Carotte sauvage (Daucus carota)

mélilot si apprécié par les nombreuses abeilles qui ne s'offusquaient pas de notre présence et continuaient frénétiquement à amasser
Abeille sur Mélilot (Melilotus albus)
nappe des millepertuis en graines, grillant sous le soleil,
Millepertuis en fruits

graminées se hissant en gerbes légères au-dessus de la mêlée.

Et finalement, la raison de cette balade, les cardères ! Je savais que l'on s'en servait pour adoucir les tissus de laine, pour carder justement, mais je ne connaissais pas cette nombreuse famille. Celle-ci est la Cardère sauvage, aux  piques dressées ne permettant pas le fameux cardage. Si sa silhouette est belle jusqu'à la fin de l'automne, sa fleur est une découverte en plein été si délicatement parée de rose mauve.
Cardère sauvage (Dipsacus sativus)

Commentaires

  1. Je n'avais pas pris le temps de voir les cardères ainsi. Parce que je les voyais comme des plantes "inutiles" à l'alimentation du bétail de la ferme. Aujourd'hui je les découvre avec toi, et bien qu'il n'y en pas beaucoup ici, je vais, avec certitude, poser un autre regard. Merci de cette balade dans la jachère. Bonne fin de mercredi.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas non plus les cardères, magnifiques !
    Et magnifiques aussi, toutes ces petites fleurs foisonnantes !

    RépondreSupprimer
  3. Ton billet est magnifique Gine ! La nature est tellement belle ! Je l' apprivoise au jardin ... Finalement j'aimerai qu'un cardère se sème chez moi

    RépondreSupprimer
  4. Beautiful set of photos!
    Have a nice evening:)
    Joo

    RépondreSupprimer
  5. Merci Gine pour cette belle balade dans tes jachères!

    RépondreSupprimer
  6. Je suis toujours épatée par les gens comme toi, qui savent mettre un nom sur chaque plante, chaque fleur.. Pour moi, la nature n'est qu'un beau livre d'images, alors qu'à toi, elle parle.

    RépondreSupprimer
  7. ce chardon comme je l'appelle est très beau, nous en voyons de plus en plus au bord des routes depuis que les talus ne sont plus fauchés. je les utilise en hiver en bouquet sec et je les bombe en argent, ils sont magnifiques. Geneviève de doubsjardin

    RépondreSupprimer
  8. Gine, un grand merci pour cette belle balade où tout s'est entremêlé: les sons, les odeurs, les couleurs, la brise et le feu du soleil.

    RépondreSupprimer
  9. On retourne pour voir un cardère et on y trouve tout un monde généreux de plantes en liberté. J'ai adoré ma visite! Merci!

    RépondreSupprimer
  10. Quelle superbe visite, Gine. J'aime le melange de couleurs de toutes ces fleurs sauvages. As tu jamais pense a les peindre?

    RépondreSupprimer
  11. Tu as su dans cet espace sauvage nous faire découvrir de jolies plantes très séduisantes.
    belle soirée jocelyne

    RépondreSupprimer
  12. merci gine pour cette bouffée de chaleur dans ton riche billet la recherche des noms de famille en français ou en latin... l'étude des plantes nous ouvre un monde meilleurs quand la vie se fait trop pesante parfois... l'étude permet d'atténuer les douleurs, je pense bien à toi bisous de lesviolettes

    RépondreSupprimer
  13. très photogéniques en plus,ces chardons!

    RépondreSupprimer
  14. coucou ma Soeur Belle !

    c'est toujours un big plaisir de me balader sur ton blog qui est d'une qualité extraordinaire, t'as jamais pensé à écrire ??? car en plus des super photos tu as le texte juste... je verrais bien la céation des éditions SEITA !

    une pensée matinale ensoleillée pour toi et Marcel, câlins à la minette et à bientôt

    Jeannette

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !