Tozeur

J'aime les dattes! J'aime le moelleux muscadé de leur chair, leur  peau pruinée et bosselée, leur noyau astringent qui agace la langue.
Synonymes, au même titre que la mandarine, des fêtes de fin d'année, elles restent pour moi indissociables des desserts hivernaux qu'elles savent si bien réchauffer. Cette année, elles ont fait leur apparition dans les magasins dans un horrible carton jaune, censé - je suppose - représenter le soleil, sous une marque suisse. Intriguée, j'en ai cherché la provenance, et en tout petit, j'ai trouvé : "produit par  XXX, à Tozeur".




J'ai débarassé l'emballage hideux, j'ai sorti un plat de là-bas ... à la première bouchée, j'ai commencé à voyager!

Quels souvenirs Tozeur m'avait-elle laissés? Nous étions hors saison, les grands hôtels étaient fermés dans toute la Tunisie, nous logions dans des hôtels pour représentants de commerce, au gré de notre vagabondage. Peu de rencontres, peu de souvenirs.  Mais des impressions très fortes qui sont revenues en vrac, une odeur de cuisine au coin d'une rue, une musique lancinante, le bruit du vent dans la palmeraie... et ces rues désertes, comme une ville morte.


Sur la route de Gafsa à Tozeur, le désert avait fleuri.  Le mauve répondait au bleu du ciel et au rose du sable. Un camaïeu inoubliable.

Dans la ville, le même rose se répétait dans les chevrons des maisons décorées ...


Les palmiers, partout présents, nous ont consolés de la palmeraie défendue que nous avons à peine pu longer. Hors saison touristique, nous n'étions pas les bienvenus.


Pourtant, nous avons aimé cette bourgade endormie pour son atmosphère hors du temps. L'isolement nous a paru encore plus grand lorsque nous avons traversé le lac salé, le Chott el Jérid. La beauté d'une terre désolée...



J'ai repris mes photos oubliées... et redécouvert des souvenirs oubliés. Tout ça par la magie et le goût du Doigt de lumière, puisque c'est la traduction de Deglet Nour, qui qualifie la datte de Tozeur.

Commentaires

  1. doigt de lumière doigt du soleil les dattes et ton évocation un très grand plaisir de faire ce petit tour là bas dans tes mots tes images
    merci
    je ne pensais pas faire un tel voyage au réveil
    merveilleux pour avoir la force et le merveilleux qui nage dans le cœur

    RépondreSupprimer
  2. j'aime beaucoup ce billet.. mais moins les dattes, figues , pruneaux et tout les fruits secs..ramollis.. plissés...ridés..comme moi.. :))

    RépondreSupprimer
  3. je suis convaincue,je change de marque!

    RépondreSupprimer
  4. Un nom, une saveur , et c'est tout un monde qui renaît..C'est ça la force des souvenirs. Un très beau post, cher Gine!

    RépondreSupprimer
  5. Tozeur est pour moi un souvenir encore très présent bien que nous
    préférions le Cap Bon. Les périodes hors saisons sont les plus belles en Tunisie et nous y avons été toujours bien accueillis. Peut-être grâce au fait qu'Antoine qui est né à Sousse et a vécu des années à Tunis parle couramment l'Arabe.
    Mais tout de même, je pense que les Tunisiens était le peuple le plus accueillant du Maghreb.
    Pourvu que cela revienne.
    Très joli hommage aux meilleures dattes du monde. (chauvine par alliance).
    Gros bisous et belle journée

    RépondreSupprimer
  6. Une touche d'exotisme de bon aloi par les temps qui courent ;-).

    RépondreSupprimer
  7. Quand la gourmandise réveille d'anciens souvenirs. Toute la Tunisie dans ta première photo.

    RépondreSupprimer
  8. Des dates à fonction de "madeleine", n'est-ce pas, Gine ?

    RépondreSupprimer
  9. Doigts de lumière qui nous montrent le chemin de la Tunisie comme un mirage !!!!

    RépondreSupprimer
  10. La façade au mur festonné est une perle rare !

    Biseeeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  11. Comme quoi le goût et la mémoire vont de paire .

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !