La mue

J'étais impatiente ce matin d'aller voir où en étaient "mes" œufs de grenouilles. J'imaginais que le temps froid de ces deux derniers jours n'avaient pas dû compter pour grand chose dans leur évolution. Ma déception fut grande de ne trouver qu'un seul petit têtard dans ma mare préférée (le petit en bas à droite), tout immobile dans la mousse, attendant sans doute un rayon de soleil pour le réchauffer.

Clic pour agrandir
Pourtant, du 23 mars au 14 avril, les œufs avaient bien progressé, et j'étais sûre de trouver de petits monstres à pattes attendant le moment de sauter dehors de la mare. Rien - et pas un grenouillon en vue. Rien dans les herbes, rien sur le chemin, rien sous les buissons. Disparus!

La rivière avait bien changé pendant la même période...

23 mars 2013
 


28 avril 2013

Depuis le pont, nous avons longtemps suivi le ballet des hirondelles en chasse, nous étonnant de leur grande taille et de leur vélocité (toutes les photos sont floues!). Malgré le vent, les saules ont été bien plus dociles...

Nous étions seuls ce dimanche, peu de bicyclettes, peu de coureurs, peu de promeneurs... un ou deux passionnés d'oiseaux. C'est l'avantage du mauvais temps, et nous nous en félicitions, tout en nous réchauffant les mains au fond des poches... Le foulque était dans le champs, en bordure de chemin, pas du tout effrayé de notre passage et de nos photos... juste un peu curieux...
 
Pas de grenouilles, pas de tritons, mais nous avons observé les canards, vu un gobe-mouche, un héron, et d'innombrables petites fleurs. La surprise de la journée, c'est la découverte dans un talus de l'Anémone fausse renoncule dont nous a parlé Olivier dans son blog Ruralité et que je  n'avais jamais rencontrée dans la région.
 
Une balade dominicale gratifiante, dans un endroit que j'aime arpenter car cette réserve m'offre à chaque passage une visage différent.
Avant de vous quitter, je vous offre le parfum qui nous a accompagné le long des haies, celui de l'Epine noire, dont les petites fleurs sont comme autant de feux d'artifice!
Prunus spinosa
 
Bonne semaine!

Commentaires

  1. J'aime bien cette promenade courageuse en attendant le "vrai" printemps.
    La nature l'a pourtant bien reconnu, elle...

    RépondreSupprimer
  2. Une belle promenade dans ta campagne que j'apprecie completement !

    RépondreSupprimer
  3. Espérons que les petits têtards vont se montrer.
    Ta ballade est superbe.
    Merci.

    RépondreSupprimer
  4. merci pour la ballade tu es toujours très observatrice et tu en fortement récompensée c'est ça le bonheur

    RépondreSupprimer
  5. une grenouille qui te fais un petit coak..

    RépondreSupprimer
  6. Je suis inquiète pour les tetards..Tous mangés, partis, emportés par les flots?..J'aime bien marcher sous la pluie, mais ici, ça tourne au déluge, les apn ne s'en remettraient pas ..Alors j'apprécie Ta ballade à toi!:o)

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai tout de suite repérée sur la photo ! Sais tu qu'elle peut s'hybrider avec l'anémone Sylvie. Les fleurs sont alors d'un jaune plus pâle. Mais ton anémone à 6 pétales. Elles sont toutes comme ça chez toi ? Les miennes ont 5 pétales.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai compté Olivier : sur mes autres photos, et c'est la seule à 6 pétales! Et il a fallu qu'elle se distingue, un peu à part sur le talus, ce qui m'a permis d'en faire un portrait plutôt qu'un paysage... Mais dans le coin, il n'y avait aucune anémone Sylvie : que des jaunes! Tu as l'œil, je n'avais rien remarqué. Bonne journée et merci!

    RépondreSupprimer
  9. Une bien jolie balade, bucolique et pleine de belles rencontres en images.
    Merci pour ce moment de rêverie.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !