En montagne

Quitter le jardin fleuri pour aller voir l'hiver! Une folie? C'est pourtant ce qui me taraude chaque mois de juin, parce que je sais que là haut c'est un autre jardin qui m'attend, et combien plus naturel et plus exaltant! Cette année, nous sommes partis à la découverte d'un endroit que nous ne connaissions pas, guidés par les exigences du calendrier de mes billets mensuels... Un jeu qui m'allait bien, et dont vous aurez la suite dans la prochaine publication!
Après quelques heures de route, nous sommes arrivés au pied du mur!
Barrage de Moiry - 148 m de haut
Paysage un peu désolant, comme un chantier jamais terminé,  et ce malgré les beautés rencontrées pendant la montée, cascades, fleurs et même un chevreuil et son petit!  Mais nous étions poussés par l'envie d'aller  plus haut, tout en étant bien conscients de nos limites, perdus dans ce monde minéral et glacé! Pour notre bonheur, la route semblait continuer... et plus loin que le barrage, nous sommes arrivés au cul de sac qui butait cette fois contre un spectacle grandiose.

Lac de Châteaupré, 2349 m.
Au pied du glacier, le lac était gelé, vêtu d'une pellicule mince, émeraude et plomb mêlés... Au-dessus, ce n'était que roc et glace.

Glacier de Moiry - détail
Nous avons pris des chemins qui semblaient à la portée des dilettantes que nous étions, comparés aux randonneurs audacieux qui avaient fait eux aussi l'ascension jusqu'au lac en voiture. Mais il allaient bien plus loin que nous...


Les embûches n'ont pourtant pas manqué, mais la beauté des lieux nous a empêché de sentir la fatigue. Nous avons traversé des torrents et des marais, avec la volonté de ne pas revenir sur nos pas et de passer, nous étonnant de notre souplesse, pour sauter de pierre en pierre


ou pour éviter d'écraser des merveilles.

Le jardin attendu était bien présent, myosotis, hélianthèmes, gentianes, joubarbes, lotiers... une rocaille alpine  dont seul un botaniste aurait pu rêver, ou un photographe.

Des fleurs, des graminées, des feuilles, des rochers... j'ai tout photographié - enfin je crois! Mais surtout, j'ai tout observé, tout mémorisé, pendant longtemps, jusqu'à ce que le froid et la faim nous forcent à quitter les hauteurs.

Et au moment de prendre la voiture, un dernier clin d'oeil, à quelques pas...
Gentiane de printemps (Gentiana verna)


Commentaires

  1. magnifique flore..pour voir ça.. peut-être ... mais je reste au bord du lac.. pour gouter à la première chaleur...

    RépondreSupprimer
  2. Attend moi, j'arriiiive !
    C'est la bonne saison pour aller vadrouiller en montagne : encore un peu de neige, les glaciers, et les fleurs, les fleurs... qui me rappellent nos balades au plateau d'Emparis !

    Biseeeeeeeeeees de Christineeeeeeeeeeeeee

    RépondreSupprimer
  3. Comme Elfi, pour les fleurs oui mais pour le reste, ça va être trop difficile pour moi. Mais c'est grandiose.
    Bises

    RépondreSupprimer
  4. Une balade où je vous aurais bien accompagnés ! J'aime tellement les Alpes en-dessus de la ligne de végétation.

    RépondreSupprimer
  5. le bleu des gentianes est magique... tout est merveilleux mais j'accompagnerai plutôt Mireille !
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  6. La première photo a attiré mon attention parmi les centaines que je parcourait dans mon agrégateur de blogs après deux jours d'absence :-).

    RépondreSupprimer
  7. Depuis deux ans , un accident au genou me prive de ce genre de bonheur; Quand je vois tes superbes photos, je n'ai qu'une envie : retourner grimper , sentir l'air frais , suivre les chemins..Un bon bol d'air que tu nous offre là!

    RépondreSupprimer
  8. Une randonnée de rêve. Ton courage a été bien récompensé . Que j'aime ces paysages qui font perdre la voix tant la beauté coupe le souffle et tant les mots sont vains pour dire la beauté ....
    Comment fais-tu pour réussir à "rendre" le bleu si intense des gentianes ? Chaque fois que je les ai prises en photo j'ai obtenu des clichés pâles et je n'arrive pas à avoir ce bleu si beau qui les caractérise.
    Merci pour cette balade qui m'a fait rêver :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de regarder les propriétés de l'image : 200 ISO, Ouverture 8.0, Vitesse 1/250. Je pense que je les ai peut être abritées de mon ombre...

      Supprimer
    2. Merci pour tes infos Gine. En tout cas tes photos sont superbes :-)

      Supprimer
  9. Toujours très proche de la nature .
    Gine, es-tu toi même une fleur ?

    RépondreSupprimer
  10. Ta première photo est une véritable toile, ne te donne-t-elle pas envie de la peindre, toi qui sais si bien rendre les cascades ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !