Vieille Ville

Je l'avoue, j'ai tourné la page du calendrier avant la fin du mois... Curiosité sans doute, mais aussi, souci de savoir comment j'allais m'en sortir! Les hauts lieux touristiques présentés dans le calendrier, je les fuis, comme la plupart d'entre vous. De plus,  je dois poster cet billet en différé pour cause de vacances début septembre... j'avais mon excuse pour anticiper mon article.
Vieille Ville de Bienne par   par Siegried Eigstler
J'ai donc découvert que la Ville de Bienne avait une vieille ville qui paraissait fort jolie! Comment, je ne le savais pas? Et bien non, je n'y avais même jamais pensé, alors que cela tombe sous le sens. Mais Bienne était restée pour moi la ville bilingue et industrielle par excellence. Je ne la croyais que moderne. Quant aux habitants, j'en avais côtoyé quelques uns, mais aucun ne m'avait parlé des beautés de sa ville. Leur particularité était leur accent reconnaissable entre tous. D'ailleurs, les mauvaises langues disent qu'ils ne savent bien parler ni l'allemand, ni le français. Basse vengeance des monolingues contre les chanceux bilingues de naissance!
Je suis donc partie, pour découvrir ce que je ne savais pas de cette ville. Un dimanche, tout paraissait désert, comme sur la photo du calendrier ...
Zunfthaus der Waldleute, (La maison des forestiers) à gauche et l'Eglise réformée
Une vieille ville pleine de verdure, de fontaines, de terrasses bistrots, où l'on respire un air de vacances... un air du sud. Peu de monde, je vous l'ai dit, un dimanche, mais beaucoup de détails font preuve d'une belle vitalité : plantes en rideaux, petits objets du quotidien, anges ou sorcières - les fenêtres sont souvent garnies!

Restaurant Pfauen
J'ai d'ailleurs fait de belles rencontres, comme l'oiseau emblème et enseigne du restaurant Le Paon

et des monstres aquatiques ornant les vieilles fontaines, tels cette sirène sur la Fontaine du Banneret

ou des allégories terrifiantes, comme celle de la Fontaine de l'Ange

Je reviendrai voir la belle endormie, en semaine, pour mieux profiter de son côté italien, arcades et terrasses...

Commentaires

  1. Effectivement, un côté italien qui me plaît beaucoup, tu te doutes...
    Bonnes vacances, Gine, et à bientôt!

    RépondreSupprimer
  2. On dirait un village de contes de fées! tout y est : decoration parfaite, monstres prets à s'éveiller, fleurs.. Et tu dis qu'à côté de ça, c'est une ville industrielle?! Cette partie là doit être un vrai refuge!

    Bonnes vacances, alors!
    Moi aussi je pars bientôt.

    RépondreSupprimer
  3. Je te croyais partie et tu reviens d'un pays de carte postale ;-) Le diable et l'ange, ce n'est pas trop mon truc mais l'enseigne me parle, on en voit aussi de belles au sud de l'Alsace.
    Bonne journée Gine :)

    RépondreSupprimer
  4. Comme tu dis, on se croit dans certains villages Italiens.
    C'est un endroit magnifique.
    Ange ou démon, je ne choisis toujours pas.
    Gros bisous et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  5. Comme un décor de théâtre, une bien belle ville que Bienne!!!!
    Les couleurs sont "un po 'di italiano"
    Belles vacances Gine !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !