La mer, enfin

Allais-je sur l'île ignorer la mer? Non, j'aime trop le littoral pour cela!
Et l'île avec ses sortilèges intérieurs savait bien me rappeler du haut de ses montagnes qu'elle était encerclée par l'élément liquide!
Kapsali, depuis  le château de Xora
Impossible de l'oublier! D'ailleurs, les chemins de terre semblent tous mener au bord des falaises, ou dans de petites criques...
Monastère de la Panagia Mytidiotissa
Les champs jaunis par six mois de soleil déboulent sur des paysages plus rafraîchissants, loin de  la chaleur sèche des paysages de garrigue et de rocaille.


La mer a aussi ses sortilèges minéraux et il est bon de marcher sur de longues plages désertées en septembre, choisir quelques galets, laisser tremper un pied paresseux dans l'eau tiède... Rêver dans la brise.


Des cormorans, ces oiseaux qui ne sauraient se passer de la mer, dressés comme un symbole de l'univers marin,  n'ont même pas été dérangés par ma présence.


Le bord de mer est lui aussi un lieu de nature qui me convient, même si je me méfie de l'élément liquide, trop étranger pour moi.
D'ailleurs, un reliquat de vacances heureuses dans le sable, vient conforter mon bonheur d'être dans l'été.




Commentaires

  1. Sans elle je ne suis rien.
    J'ai besoin de la sentir à deux pas.
    Tes photos sont très belles et il me semble que cet endroit et moins sec que ceux que l'on voit d'habitude.
    Bises Gine.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  2. Ces splendides paysages me font penser à l'ouest du Cap Corse que j'ai découvert cet été...
    Bonne soirée Gine :)

    RépondreSupprimer
  3. Piękne miejsce i wspaniale morze tam wygląda. Chętnie bym tam też spacerowała . Pozdrawiam.
    Bel endroit et grande mer regarde là-bas. Je suis là aussi. La vôtre.

    RépondreSupprimer
  4. Après le billet sur l'intérieur des terres à Cythère, j'attendais celui sur les rivages. La dernière photo est touchante.

    RépondreSupprimer
  5. La Grèce sans la mer ne serait pas la Grece. Et c'est vrai qu'apres l'aridité des paysages, la vue de l'eau est bienvenue.
    Contrairement à toi , dès que je ne vois plus la mer je suis perdue , c'est un point de repère constant dans ma vie. j'angoisse en montagne, même si je trouve ça beau! :o)

    RépondreSupprimer
  6. Encore une île de rêve, il y en beaucoup mais c'est toujours la plus belle celle que nos pieds foulent...

    RépondreSupprimer
  7. vue magnifique! doit être amusant là-bas!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !