Deux départs...

Tristes départs cette semaine... La petite ville médiévale de Gruyères vient de perdre deux sculpteurs amis qui ont marqué le château et la ville de leur empreinte.



Hans Ruedi Giger est parti le premier. Ce sculpteur, peintre, visionnaire, est le papa d'Alien qui lui valut un Oscar en 1980, et aussi  l'admiration de tous les adolescents  fascinés par ses étranges créatures biomécaniques...


Il a ouvert un musée à Gruyère, qui regroupe une  partie de sa fabuleuse production et ses collections surréalistes. Pour atteindre le château, il faut passer entre le musée et le bar qui recrée le monde fantastique de H.R. Giger.... Peu après son ouverture, je l'avais découvert avec surprise, et je m'étais beaucoup amusée de boire un café dans un décor complètement fou, peuplé de chaises squelettes, de murs de têtes de bébés clonés, en compagnie de quelques vieux messieurs  du home mitoyen qui venaient boire leur coup de blanc, comme dans n'importe quel autre bistro de village!


Inquiétant, beau, surréaliste, futuriste, fou... tous les qualificatifs ont été usés pour décrire son oeuvre gigantesque.



Beaucoup moins connu, moins "scandaleux", mais tout aussi fantastique, Patrick Woodroffe  dont vous trouvez l'histoire avec le Château de Gruyère sous son nom. Je vous invite à parcourir son site, j'en suis à chaque fois émerveillée, comme à la lecture d'un conte pour enfants. Il vient de partir, lui aussi, pour parcourir d'autres pays enchantés...


La plénitude de ces visages, comme une idée du bonheur...


Le côté diabolique, lubrique et ludique...


sont représentés sur deux médaillons apposés sur les murs du château.

Un Alien et un Lutin, deux personnages sont partis, laissant derrière eux de quoi faire rêver - encore!

Commentaires

  1. ils sont partis sculpter les anges...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne les connaissais pas mais l'oeuvre de Hans Ruedi Giger est fascinante, je ne savais pas pour Alien...
    Comme d'habitude, les artistes restent toujours parmi nous, même après leur départ...

    RépondreSupprimer
  3. Vont peut-être façonner les nuages !!
    Ils m'étaient inconnus et c'est un plaisir de découvrir leurs oeuvres.

    RépondreSupprimer
  4. Je ne connaissais pas le second. Mais par contre , je connaissais Giger , et de plus je me souviens de ton post sur le musée.
    On est toujours triste dans ces cas là, mais les artistes nous laissent leurs œuvres en héritage et en souvenir, ce qui les rend plus éternels que les autres ..

    RépondreSupprimer
  5. Je connaissais bien Giger et je l'aimais autant que toi je crois, en revanche Woodroffe est une découverte. Je vais aller voir son site de ce pas !

    RépondreSupprimer
  6. On a peu parlé du départ de Giger en France. Pourtant... quel créateur ! J'admirais son oeuvre, parfois partagé entre la terreur et l'émerveillement. Je ne connaissais pas Woodroffe, merci Gine pour ces hommages :)

    RépondreSupprimer
  7. woodroffe.. un souvenir inoubliable ..les tableaux exposés dans le château qui m'ont fasciné... merci pour le lien! biz

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !