Fleurs de novembre ou bouquets du dimanche 53

Pour ce dimanche, je voulais vous parler du chrysanthème, puisque c'est la fleur du weekend... Après avoir vu les débauches de cette fleur sous sa forme étoilée dans les cimetières français, j'ai compris pourquoi elle est associée à la mort, et détestée par beaucoup. Il me semble qu'ici elle est tout autant appréciée pour le 1er novembre, mais que le choix du décor est plus varié et que beaucoup la délaissent pour des bruyères, des petits conifères, des pensées...

Moi, le chrysanthème, je l'aime "pompon", grosse boule odorante aux pétales incurvés montrant leur reflet métallique!


Je ne l'associe pas à la mort, mais au Japon où il est symbole impérial et vénéré depuis des siècles. Il accompagne depuis longtemps mon entrée dans l'hiver.
Etudiante, je le convoitais et je faisais un arrêt devant la vitrine du fleuriste le plus huppé de la ville pour admirer les énormes bouquets et déjà, j'isolais la fleur la plus parfaite pour la déposer mentalement dans un simple verre... Ce n'est que bien plus tard que j'ai pu faire les frais d'un tel achat!
J'aime tout chez lui, sa tenue un peu rigide adoucie par son feuillage velouté, l'odeur des feuilles froissées, roborative, ses couleurs mordorées, du bronze glacé au blanc éclatant!
Je l'associe parfois à des branchages, des feuilles mortes, mais cette année, je l'ai voulu solitaire.


Il commence sa vie chez moi dans une longue flûte, tout dépouillé, mais finira comme un nénuphar, posé à même l'eau de la coupe, japonaise, bien sûr.

Le gel a brûlé les premières feuilles des dahlias. Il est temps de cueillir leurs dernières fleurs et de sortir les bulbes de terre. Ce dimanche, et pour quelques heures, ce sont eux qui jouent les nymphéas dans la coupe noire, accompagnés de pierre de lave...


Ce pourrait être le bouquet du dimanche numéro 53, mais j'ai préféré vous montrer encore la branche de Ghislaine de Féligonde qui a fleuri cachée dans les buissons... Les fleurs ont pâli,  et sont sur le point de laisser tomber leurs pétales...


Je ne voulais pas me priver de leur grâce.
Ce ne sont pas de vrais bouquets, juste des fleurs posées là... Mais parfois la simplicité nous allège l'âme!

Bon dimanche à tous

Commentaires

  1. j'aime beaucoup cette simplicité.
    Le chrysanthème je l'aime en grosse boule dorée comme un soleil éclairant les premiers frimas.
    Bon dimanche Gine

    RépondreSupprimer
  2. grand pompon, petit pompon.. j'aime tout! ton vase' soliflore' l'accompagne avec bonheur!

    RépondreSupprimer
  3. Ce fond vert lui va si bien !
    Bon dimanche, Gine !

    RépondreSupprimer
  4. J'ai toujours aimé les chrysanthèmes et je ne les ai jamais associé à la mort, d'ailleurs j'aime toutes les fleurs de l'automne, je les trouve émouvantes.
    J'aime ta branche de roses et l'éclairage de ta photo.
    Bises Gine.

    RépondreSupprimer
  5. Il est une variété de chrysanthèmes que les chinois dégustent et boivent en tisane. Un draineur du foie.
    Je les aime en grosses fleurs comme la première photo.
    Evelyne

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !