jeudi 10 novembre 2016

Le temps suspendu

Après les splendeurs alambiquées de l'église, mes pas glissent dans la pénombre sur les dalles usées de tant de passages pensifs...


Je savoure la lumière filtrée et le silence que même les bruits de la ville n'arrivent pas à trouer, Ma main frôle la pierre, et je suis le carré, lentement  pour déboucher dans le jardin, si vivant au milieu de la pierre, éclatant de tous ses verts.


Le temps est suspendu...
Seul le cri de la mésange interrompt cet intermède.

Cathédrale de Tui, Pontevedra, Galice, 2016

7 commentaires:

  1. Wundervolle Impressionen des Friedens und der Stille!! Ich liebe den Zauber dieser Orte, an denen man so leicht aus der Zeit fallen kann.

    RépondreSupprimer
  2. Ce cloitre est très beau.
    Bon week-end Gine.

    RépondreSupprimer
  3. Et je te suis car, les cloîtres et leurs mystères m'attirent toujours et m'émeuvent souvent.
    Bises Gine

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    Les cloitres m'ont toujours fascinées alors merci à toi
    Bises

    RépondreSupprimer
  5. Très beaux clichés ( cette cathédrale semble valoir largement le détour ) j'ai un grand faible pour les cloîtres , ce dernier donne l'irrésistible envie de le parcourir entre silence respectueux et admiration .
    Sacha

    RépondreSupprimer
  6. Tu étais en Galice !!! Ah oui !!!
    Le silence dans des lieux où il nous prend souvent l'envie de méditer...

    RépondreSupprimer
  7. J'aime aussi ce genre d'endroit où le silence est si nourrissant.
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer

Boîte à blabla ... Partageons !

Simple plaisir

d'une pratique retrouvée : le bouquet, cueilli aux petites heures, que l'on soit dimanche ou un autre jour! Alchémille et rose ...