Le bouquet de tulipes

C'est toujours la même émotion, le premier bouquet de tulipes...
Les fêtes à peine passées, voilà déjà les tulipes serrées en bottes craquantes, prêtes à nous faire croire au renouveau.


J'aime tout dans ces printanières, reines des serres et des polders ou reines des jardins à l'ancienne... la couleur, le toucher, le parfum.... Comment les poètes peuvent-ils regretter que ce calice n'aie pas de parfum? N'ont-ils jamais humé son exhalaison poivrée, un peu amère, qui change avec la couleur de la fleur?


Elle n'a rien oublié de ses origines ottomanes, de la déraison qu'elle a provoqué chez ses premiers admirateurs, et sous sa modestie apparente, elle est une séductrice impénitente!




Commentaires

  1. Elles n'ont pas encore trouvé le chemin de Nauplie..., mais dès qu'elles seront là, je craquerai moi aussi.

    RépondreSupprimer
  2. superbe mots s'accordant à la ^primotée qui entre en vase pour nous tenir compagnie je partage tes mots
    je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
  3. les tulipes et les anémones sont des fleurs dont je ne me lasse jamais...

    RépondreSupprimer
  4. Ce sont de belles fleurs. En file indienne, elles peuvent sembler fades. Mais tes pleines brassées les révèlent !
    Bonne soirée Gine.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou Giiiine ! Me voila arrivee a bon port, maintenant, plus de probeme pour trouver ton blog, qui est magnifique !
    Des tulipes ?! Moi aussi j'adore, mais ici, c'est pour dans plusieurs mois...
    Bises et a bientot !

    RépondreSupprimer
  6. Comme vous avez raison ! C'est la même émotion que j'ai ressentie hier quand je me suis achetée mon premier bouquet de tulipes de l'année....
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !