Retour au jardin

Je suis revenue ! Après avoir admiré le lever du soleil, nous avons repris la longue route du retour !

Le ciel, au moment du départ
 Pourquoi, malgré le plaisir de revenir chez soi, le retour paraît-il toujours plus long que l'aller ? Pourtant, si j'aime partir, j'aime aussi le retour. Retrouver le chat - boudeur, un peu - le jardin - fouillis, beaucoup. Les bagages à la main, traverser le jardin en osant à peine regarder les floraisons, les tiges cassées par le vent, ouvrir la maison, humer son odeur un peu renfermée, presque étrangère tout à coup.
Voilà la chatte Seita, alertée par le bruit, un peu distante quand même, ne supportant qu'une courte caresse. Lentement, je m'installe en défaisant quelques sacs ... rien de plus. Un petit whisky, traditionnel lors des grandes fatigues, et lecture du courrier, la tête bourdonnante de tant de paysages admirés. J'aime ce moment ...


Ce n'est que le lendemain que je ferai le tour du jardin, attirée par les couleurs chaudes du chêne en train de "tourner". Un sécateur à la main, je commence par couper les fleurs fanées, ramasser quelques feuilles ... et j'admire ! Oui, le jardin a été bien arrosé pendant mon absence, non, rien n'est mort, il n'y a qu'à nettoyer ... et préparer pour l'hiver.

Alors, j'admire les grosses têtes de dahlias qui ont fleuri si tardivement cette année, quelques rosiers qui sont remontés, les brassées d'asters lumineux, une clématite qui a fleuri pendant mon absence.




Seita me suit, pas à pas, jouant avec une punaise qui a malencontreusement glissé, avec une feuille de bambou tourbillonnante. Elle n'oublie pas de venir quémander un peu d'affection en se frottant à mes jambes, puis elle s'assied, un peu à l'écart, trouvant sans doute que je m'agite beaucoup ...



Les heures s'égrènent, et devant l'ampleur de la tâche, je ne rechigne pas à tailler, à nettoyer ... sans oublier de visualiser les endroits où je pourrai ces prochains jours glisser quelques bulbes.


J'ai quitté mon jardin un peu fatigué d'un été en dents de scie, et je le retrouve dans la splendeur lumineuse de l'automne ...
C'est cela aussi la joie du retour :  reprendre possession de son domaine !

Commentaires

  1. Bon retour chez toi, j'aime ta façon d'en parler, de remettre des mots doux sur chaque instant que tu vis avec tes plantes, ton chat, ta maison même. On oublie, ou en ne sait plus toujours voir, sentir, ressentir toutes ces choses. bonne soirée, ton billet est très apaisant

    RépondreSupprimer
  2. Je te souhaite une bonne reprise Gine et suis impatient de découvrir tes photos " carte postale " quand, nostalgique, tu penseras à tes vacances ...

    RépondreSupprimer
  3. Bienvenue chez Toi Gine, ne redescends pas trop vite...sourires...

    RépondreSupprimer
  4. La chronique d'un retour dans le bonheur et la splendeur automnale, sans oublier Dame Seita...
    J'aime toujours rentrer à la maison, même après le plus merveilleux des voyages.
    Belle journée à toi !
    Norma

    RépondreSupprimer
  5. Bon retour dans les couleurs de l'automne

    RépondreSupprimer
  6. What a beautiful set of photos!
    Greetings:)

    RépondreSupprimer
  7. bon retour à la maison. Je vois que tu profites en douceur de la reprise en main de ton jardin et de ton petit monde. Joli texte, bien à propos.

    RépondreSupprimer
  8. Une mélancolie que l'on ressent dans tes belles images et dans ton propos, mais un grand plaisir de te retrouver après cette longue pause. Bienvenue pour ton retour et à bientôt

    RépondreSupprimer
  9. Heureuse de te retrouver Gine, de lire tes jolis mots, de comprendre tes pensées, heureuse et admirative de ces magnifiques clichés d'un automne joliment commencé ....
    Belle soirée.

    RépondreSupprimer
  10. Quelle belle description des émotions ressenties après le retour des vacances.
    Ton billet est bien agréable à lire
    Bises

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !