mardi 13 mars 2018

Glauque

Derrière la frange des cils
le regard vert est indifférent
pourtant les pleurs glacés 
l'ourlent encore...


4 commentaires:

  1. c'est curieux ce mot : glauque
    au départ c'était une belle couleur et maintenant ce mot évoque un trouble malsain !

    RépondreSupprimer
  2. Comme Josette , ton titre interpelle ..j'aime beaucoup ta photo perlée
    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  3. Tu as beaucoup d'imagination !
    Belle journée à toi

    RépondreSupprimer
  4. très enigmatique
    j'adore
    le glauque est pas dans le vert mais dans l'indifférence
    les pleurs glacés
    le corps en est mortiffié
    il y a des indiffrent
    qui mortifie l'autre
    je les apllent les nouveaux vampire


    je reviendrai je suis sous une robe pour cacher les sloeil qui inaude avec bonheur mon bureau
    et ravie de savoir que tu as decouvert ce grande plume Philippe Claudel
    moi je lit à la visttes de l'escargot tellement ses choix de mots sont telle juste et il ne perd de temps pour rien d'autre que ce cisselage et l'obsefrv ation aigu des archétypes de la société

    merci et regale toi

    et bravo pour le mystére du texte de l'image
    c'est de la grande littérature ton post du jour
    bravo
    Giné
    tu possédes une très grande richesse interne et là
    tu confirmes ce que je sens depuis longtemps

    à bient^tot sur l'une ou autre page de nos génies (lol) of course c'est une presence de chaque jour comme le printemps te reclame au jardin
    vive tes fleurs et ta grande passion.
    FP

    RépondreSupprimer

Boîte à blabla ... Partageons !

Promesses

Sur mon chemin, le printemps avec ses "premiers" Première étoile bleue dans l'ombre ocre des feuilles mortes ...