Les grillons

Le vacarme nous a saisis à la sortie de la forêt

Mais c'est après l'alignement des peupliers  

dans les herbes frémissantes,
 

l'oseille scintillante dans le soleil du soir,

sur le talus sec et sableux 
 

 que les grillons stridulaient follement, à nous laisser la tête frémissante. Mais eux, sensibles au moindre mouvement, prudents,  ne voulaient rien savoir de la photographe et lui tournaient le dos, ostensiblement ...
 

Ils n'étaient pas les seuls habitants de ce talus, mais nous n'entendions qu'eux !

Longtemps, leur refrain estival nous a poursuivis dans la chaleur, et nous nous sommes retournés souvent ...

Comment, alors que tout nous disait que juillet était là, croire que nous étions à la veille de Pâques ?







Commentaires

  1. Pas facile d'entendre le chant des grillons dans tes photos! Alors je me suis laissé porter par tes mots...

    RépondreSupprimer
  2. Le chant des grillons est comme celui des hirondelles: terriblement évocateur ,de moments de chaleur, de caresses par le soleil, d'heures de sieste...
    (Et ici, pour Pâques, il pleut!!)

    RépondreSupprimer
  3. Le chant des grillons! Je pouvais l'entendre en regardant tes magnifiques photos!

    RépondreSupprimer
  4. Tu fais chanter les grillons, comme tu fais danser les mots. J'aime beaucoup tes billets. Bon week end Gine et plein de gros bisous

    RépondreSupprimer
  5. J'ai vu dernièrement sur Ebay une cage à grillon (!), vaut mieux avoir une boite mécanique où se promener avec toi pour entendre les grillons estivaux ...

    Billet toujours bien écrit. Nous suivons la caméra, après la vue générale , zoom ralenti jusqu'au terrier du grillon ...

    Bon WE pascal

    RépondreSupprimer
  6. Et pendant ce temps ici on a froid !!!

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ton texte et ces si belles photos
    J'aime bien les grillons
    BISE

    RépondreSupprimer
  8. comme toute la verdure est belle et en plus elle chante ,point n'est besoin de fleur compliquée les paysages en ce moment m'émerveille vraiment, j'en reste baba, c'est mieux que l'été, la chaleur avec l'herbe encore belle du printemps profitons de ces moments intense de bonheur et de beauté

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !