Pensées cornues

La pensée cornue (Viola cornuta) est la reine des jardineries et de nos esprits embrumés par l'hiver...

Timide, la violette ? Pas tant que ça, quand elle est cornue. Subtile, certainement ... comme son parfum et ses couleurs délicates qui contrastent fort avec celles des primevères rutilantes ou des jonquilles pétantes de santé. Mais en groupe, elle hausse les dégradés, elle s'ajuste aux autres pour ne pas choquer nos yeux habitués au gris de la morte saison...

En automne déjà, j'en achète quelques plants que je tiens à l'abri de la grosse neige, sur un rebord de fenêtre. La Viola cornuta s'épanouit pendant de longs mois. Elle supporte bien le gel prolongé, et tout l'hiver, elle tourne vers nous son minois sérieux pour nous annoncer que le printemps reviendra. Si la neige la stoppe momentanément dans sa floraison, elle fait le gros dos, elle prépare ses fleurons sous le froid et dès le premier soleil, on voit apparaître un pétale mauve ou blanc, la petite cloche s'entrouvre.
Les pâlottes sont en bac depuis le mois de novembre. J'espère qu'elles auront eu le temps de se resémer entre les dalles de béton de la terrasse.Je les ai repiquées dans un coin du jardin pour leur offrir une seconde jeunesse.
Chaque année, je m'offre les nouveaux coloris... Couleur chair et parme pour cette année. L'orange est toujours gracieux avec les bleus ...
Pensées cornues, pensées tarabiscotées ?
A vous de choisir ! Cette belle, mutine, en a des rides de plaisir autour des yeux !

Commentaires

  1. J'aime beaucoup leur teinte sur la première photo. Chez moi aussi, elles ont bien passé l'hiver et elles reprennent du "poil de la bête".

    RépondreSupprimer
  2. adorables petites violettees cornuta .....
    parfois elles ont deux yeux un nez une bouche ces jolies petites bonnes femmes!
    De toujorus elles ont été dans les jardins depuis mes cinquantes cinq printemps que je promène mes pieds dans les jardins........ pas une année sans violettes elles sont toutes ma vie et je ne sais m'en passer je les préfère petites et de toutes les couleurs et j'aime quand elles se ressèment dans les petits coins caillouteux et par surprise au détours d'un chemin nous font un coucou .............mille penséee et pensées pour toi georgine que le printemps te soit doux ..........IRIS

    RépondreSupprimer
  3. S'il y a une fleur qui ne m'attire pas c'est la pensée.... pourquoi ça mystère...peut être parce qu'elle était trop présente dans les jardins autrefois(?) ....mais bon tout n'est pas perdu, à force d'en voir en photos sur les blogs, risque de me faire changer d'avis!

    RépondreSupprimer
  4. @ Iris : Le vagabondage n'est pas ce que j'aime le moins chez la violette !
    @ Ânabel : Je n'aimais pas non plus la pensée des massifs des parcs urbains ... mais la fleur prise individuellement est vraiment le summum du kitsch... et je l'aime chaque année un peu plus ! Il suffit de lui donner un environnement à la hauteur de ses ambitions.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Boîte à blabla ... Partageons !